Marie des vignes

Un beau texte sur la poésie,

rolq00_cecqpezrqadneefkpgrkC’est quoi la poésie,

texte de Mistourêverie tiré du livre: « Et si je vous contais »

Ce sont des mots que l’on offre en partage

Et qui doucement ont façonné notre âme

Une douce musique qui ne prend pas une ride

Ecrite à l’encre du coeur pour sublimer la Vie.red rose flower, old letters and antique feather pen

C’est le soleil qui brille dans le coeur d’un enfant

C’est l’Amour qui transpire dans les yeux des Amants

C’est la pluie qui abreuve et qui donne la Vie

C’est le vent qui transporte  dans le ciel nos soucis.

pis

C’est un couple d’hirondelle qui a bâti son nid

Sur le rebord d’un toit, d’une grange, d’une écurie

412398551-hirondelle-de-fenetre-nid-dhirondelle-oiseau-plafond-bordure-de-la-save

Des fleurs qui éclosent  dans un jardin brouillon

Des Amies  qui rient sans se poser de questions

jardin de cure

La Poésie, c’est l’éphémère

Au milieu d’un flot de lumière

Ce que les yeux ne voient pas

C’est ce que le coeur entrevoit.

Ce sont tant de belles choses

C’est le parfum des roses

Quelques mots en partage

Pour partir en voyage.

roses-1566792__340

J’ai partagé avec vous ces mots pour partir faire un voyage virtuel sur vos blogs.

Bonne journée,

bonne-journee_095

18.04.12 pré 11MTH

 

Rime imposée

J’aime vraiment beaucoup Bravo MTH

le bon coté des choses

View original post

Humeur chagrine,

Le ciel de cet après-midi à l’humeur chagrine du bleu de ce matin , le voilà qui devient gris, par endroit encore un pan de ciel bleu qui semble dire, c’est juste le temps d’un instant, c’est aujourd’hui l’été, alors le soleil est parti se refaire une beauté pour inonder de ces rayons d’or les  champs d’orge prêt à moissonner.

remplacer-ciel

mainimage-full-13035959

J’ai déjà vu passer  des machines à moissonner,

77a7d7bb9c807b49f02e928c323a767e

ça c’était l’ancienne, maintenant  c’est celle-ci:

108006_0

Bon après-midi à toutes et à tous,

18.04.12 pré 11MTH

 

Triste constatation,

Je suppose que comme moi, vous avez été choqué par les images de ces enfants parqués aux Etats Unis.

Seulement  voilà, ; chez nous aussi la crise migratoire trop longtemps mise de côté  s’invite, il faut trouver une solution.

Je pense que deux mesures auraient été  efficaces, un : arrêter d’envoyer des bombes à tout va, la guerre c’est une horreur, et deux, tous ces milliards dépensés en bombes , il aurait fallu les mettre au service de gens compétents de là bas afin que les populations ne meurent plus de faim ni de maladies  pour les enfants faute de vaccins.

Je suis sûrement utopiste,  il y a tellement d’enjeux financiers dans ces pays là, la bonne volonté de certains ne suffit pas pour contrer  l’appétit féroce des grands trusts sans foi ni loi, le pétrole, les mines, tout ceci rapporte, mais pas au peuple évidemment.

Quant à l’accueil des migrants, je demande à tous ceux qui sont pour  ouvrir grand les portes de notre pays:  » vous, oui, vous  qui élevez la voix , combien êtes vous prêts à  ouvrir vôtre porte? »

je ne peux répondre  à leur place , je sais simplement que  moi, la catho, la chrétienne, et bien je ne suis pas prête, pourquoi, parce que cela me dérangerait dans mon petit cocon, et  quand même pour ma décharge, je me dis : « les accueillir pour un temps , cela je pourrais, mais après?Quelle vie puis-je offrir, quel travail?  Quand je vois dans notre petite ville de province traîner les rues, désoeuvrés les jeunes migrants arrivés depuis bientôt deux ans, je me dis que ce n’était certes pas pour cette vie là qu’ils avaient  bravé tous les dangers……

Voilà le fruit de ma réflexion  ce matin, je me demande toujours pourquoi , alors qu’il y a sûrement beaucoup de gens prêts à aider les plus pauvres , seules les décisions sont prises par les « grands de ce monde »  je ne peux même pas  mettre un g majuscule ,et c’était, c’est et sera , j’en ai bien peur la marche d’un monde qui n’a plus rien  d’humain.

Bon Jeudi,18.04.12 pré 11

 

 

Une chanson,

J’ai écouté sur les conseils d’un ami  (il se reconnaîtra) cette chanson et oui  elle a tout dit , tout chanté  ce que je ressens

 

 

, j’ai depuis , cette jolie chanson qui me trotte dans la tête et va sûrement m’empêcher d’être attentive  au jeu, car si mercredi ici c’est musique, à la maison c’est « tarot », une semaine sur deux chez nous.

belle-donne

Bon après-midi à toutes et à tous,

fede101a

18.04.12 pré 11MTH

 

Mercredi c’est musique,

Comme  je me suis trompée de semaine, j’étais en avance d’une semaine sur le thème demandé…. alors je me suis dit qu’un mercredi sans musique n’était pas vraiment un mercredi, j’ai retrouvé cette vieille chanson que j’écoute toujours avec émotion car c’était celle que  chantait mes parents en duo.

Je me souviens que  la dernière fois  que je l’ai entendue,j’avais envie de rechanter dans une chorale et j’étais allée écouter ce que  cette chorale proposait, quand la chanson a commencé, il n’y avait pas longtemps que mon père était parti rejoindre ma mère chez les anges, j’ai éclaté en sanglots, mais vraiment un déluge, je n’ai pas pu écouter jusqu’au bout, je suis sortie sous le regard étonné de la chef de choeur, je suis  rentrée  après  la répétition, et je me suis excusée devant tout le monde en expliquant  pourquoi j’avais craqué.

Je ne sais pas si c’est une cause à effet, mais je ne me suis pas inscrite à cette chorale!

Je vous souhaite une bonne journée ,

18.04.12 pré 11MTH

Atelier Ghislaine N°66,

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4 les mots:

Dans, avec, mon, sur, jubiler, vouloir, jure, et ou au moins  5 mots commençant par J;

<< C’était un rêve que Je caressais depuis longtemps, Je m’étais JUREE de retourner

DANS MON ancien quartier.

Je le VOULAIS  tellement, c’était SUR , cela  devait pouvoir se  faire, il me suffisait d’avoir la volonté, .

Oh si seulement c’était possible, je m’y vois déjà JUBILANT, retrouvant mon enfance, je serais sans doute très émue . AVEC joie je retrouverais la porte cochère de l’immeuble, nos deux fenêtres, nous demeurions au rez de chaussée et j’avais vite fait de passer  par la fenêtre pour aller jouer dans la rue.
Dans ce temps là les voitures étaient rares, la rue était un village et il y avait toujours une mère ou une grand-mère pour nous surveiller…

Sauf que voilà, je me dis  que les temps ont changé, les personnes ne sont plus là, les  immeubles mêmes ont peut-être été démolis, alors je vais tout simplement garder le souvenir de ma rue  et de ce temps béni de l’enfance, je ne serais pas déçue ce qui risquerait de se passer si je mettais mon projet à exécution.

C’est aussi bien ainsi!

Bonne journée ,

18.04.12 pré 11MTH

Ps  l’image à la une représente l’école où j’allais.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :