Un ancien métier…..

Chanteur de rue!

Il propageait les chansons à la mode, à la grande satisfaction des éditeurs de musique.

Avant le XIX ème siècle, ce métier s’exerçait librement.
En 1814, le préfet de police exige de contrôler les textes des chansons: seuls ceux qui ne contrevenaient ni à la morale, ni à l’ordre public reçoivent un tampon autorisant la diffusion.

E,n 1834, les musiciens et les chanteurs des rues doivent être immatriculés.
On leur délivre alors une plaque attestant leur régularité.

Assignés à des emplacements précis, ils tirent principalement leurs gains de la vente des <petits formats>, ces livrets où figurent le texte et souvent la partition d’une chanson.

La réglementation leur interdit d’exercer dans les cours d’immeubles.
Une aubaine pour les musiciens et les chanteurs fraudeurs, qui font de ces espaces privés leur domaine.
lIs y récoltent les pièces que leur jettent les habitants depuis leurs fenêtres.

Davantage que les phonographes, rares, ou que les cafés-concerts , chers,les chanteurs des rues et des cours propagent les chansons populaires du moment.
L’ordonnance de 1926, en limitant les autorisations  aux fêtes publiques et foraines, les contraint à l’illégalité.
Parmi ceux qui résistent  il y a une certaine Edith Giovanna Gassion, alias la <Môme Piaf>.

J’ai connu dans mon enfance les chanteurs des rues, le dimanche matin, on mettait quelques « sous » enveloppés dans du papier journal et  je leur lançais, ils levaient la tête et remerciait avec un sourire un peu triste….

Bon début de week-end et bonne fin de semaine,

18.04.12 pré 11MTH

26 commentaires sur “Un ancien métier…..

  1. Oh ! Que oui, en effet, très ancien, que ce métier ! Merci Marie de l’agréable partage !
    Bon début de week-end également et agréable fin de semaine toute entière !
    Bisous♥

    J'aime

    • Bonjour Colette, quand je regarde en arrière, je me dis Mon Dieu, déjà toutes ces années derrière moi, il y en a eu du changement depuis! bisous MTH

      J'aime

  2. Bonjour Marie! heureusement que je chante pas sous ta fenêtre…je recevrais des tomates lol joli métier ! bisous bonne journée

    J'aime

    • Bonjour Yo, qu’en sais-tu? as-tu déjà essayé? et puis moi je ne t’enverrais pas de tomates, trop chères!!! lol bon ne journée Bisous MTH

      J'aime

    • Bonjour Nini, c’était le dimanche matin, quelque fois c’était des chansons très tristes qui me faisaient pleurer, surtout si la femme qui chantait était accompagnée d’un bambin un peu plus jeune que moi, cela me faisait réfléchir: on était pas riche certes mais mes parents n’avaient pas besoin de mendier, alors je m’estimais heureuse. Bisous bonne journée MTH

      J'aime

  3. bonjour Marie,
    J’en ai très rarement vu, surtout pas dans nos campagnes, mais à Limoges quand j’étais petite fille, il me semble que oui…!!!
    Bises et belle journée.
    Ninie

    J'aime

  4. Bonjour Ninie, je pense qu’effectivement dans les villes de province on pouvait trouver ces chanteurs des rues, je me souviens de ceux qui vendaient des partitions et des livrets avec les paroles à la sortie du métro. Ma grand-tante qui aimait chanter, en achetait, je ne sais pas ce quelles sont devenues…. peut-être au fond d’un grenier…. Bisous et bonne journée MTH

    J'aime

  5. Pourquoi faire une loi qui les a ruinée ? encore des législateurs nuls mais cela n’a pas changé encore aujourd’hui…
    Bon week-end
    Jean

    J'aime

    • Bonjour Jean, le temps a passé mais on pond toujours des lois plus nulles les unes que les autres, il en faudrait moins mais qu’elles soient appliquées. Bonne journée MTH

      J'aime

  6. Moi, je trouve ça très chouette !
    Il y a ici à côté un village qui s’appelle Horgues et tous les étés, il y a un festival d’orgues. Il y a des gens qui chantent en s’accompagnant à l’orgue de barbarie.
    Très bon week-end

    J'aime

  7. Bonjour Clara, je trouve que c’est une bonne idée de festival, tous les étés un peu partout, éclosent des festivals, il y en a pour tous les goûts. Dommage que l’actualité soit si triste, j’ai beaucoup apprécié ton billet ce matin. Bisous MTH

    J'aime

  8. coucou Marie
    Un beau souvenir ils venaient chanter au pieds des immeubles et on leur jetait des pièces !! Il y avait aussi des femmes et je me souviens elles chantaient les chansons de Piaf ! Ils avaient souvent un accordéon pour s’accompagner !!
    Tu vois je suis « jeune » mais je m’en souviens comme si c’était hier !! TU crois que c’est mauvais signe !! lol
    gros bisous et bonne après midi
    MITOU

    J'aime

  9. Mais pas du tout, c’est signe que cela t’avais frappé, toute petite que tu étais! superbes tes travaux, j’aime beaucoup bisous MTH

    J'aime

  10. Bonjour Marie,
    J’ai adoré ton billet du jour, des tas de vieux souvenirs que tu nous remets en mémoire, et c’est très joliment conté.
    Bises bien amicales.
    Henri.

    J'aime

  11. Bonsoir Marie,
    Je ne sais pas qu’elle est la réglementation maintenant, mais on en voit encore dans les grandes villes touristiques.
    Bonne soirée.

    J'aime

  12. bonsoir ma belle ,je n’ai pas connu les chanteurs de rues ,faut dire que dans les villages ,il ne se passe pas grand chose,encore une journée ensoleillée ,bien qu’elle fut venteuse par moment ,mais la semaine prochaine ,oh! lala,qué calor ,bonne fin de soirée ,bisous

    J'aime

    • Bonjour Calinette, j’espère que tes travaux seront finis car quand il fait très chaud comme cela va être le cas, pas très « fun » de travailler. Bisous et bonne journée MTH

      J'aime

  13. Que d’anciens métiers ont ainsi disparu ! Maintenant, c’est l’internet qui permet à certains chanteurs débutants et peu argentés de se faire connaître. Autres temps…
    Mes amitiés et bon dimanche
    Alain

    J'aime

    • Bonjour Alain, c’est vrai que les temps ont bien changé, en mieux pour certaines choses, mais pour d’autres….. sur internet on trouve le meilleur et le pire, faut choisir! je crois que certains artistes ont été connus car ils chantaient dans le métro. Métro que je suis ravie de ne plus avoir à prendre. Je vous souhaite un bon dimanche. Je vais « hiberner » en été, je ne sais pas le terme que je devrais employer pour dire que je vais me « recroqueviller » au frais en attendant que la chaleur s’atténue. La chaleur me « liquifie » aussi bien physiquement que mentalement, je pense être une des rares personnes qui déprimerait en été!!! Les moissons ont commencé dans le village et seront vite faites si le temps reste au sec, les champs sont aussitôt labourés ce qui donne un avant goût de l’automne, ce qui bien sûr me ravi.Bon dimanche , merci pour votre passage. Bien amicalement à vous MTH

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :