Un métier d’antan,

Chiffonnier,

CHIFFONNIERS PORTE D'ASNIERES

Précurseur du tri sélectif des déchets et de leur récupération, il en vivait misérablement.

Dans les année 1960, on entend encore retentir dans les rues les appels du chiffonnier traînant sa charrette.
L’homme récolte des vieux tissus pour la papeterie sans dédaigner les peaux de lapin, pour la fabrication du feutre, ni les os pour celle de la colle.
Ce chiffonnier là représente toutefois la version édulcorée du métier.
Au   19ème siècle, ce sont en effet  des dizaines de milliers de chiffonniers misérables, hommes, femmes et enfants, qui fouillent nuitamment les ordures déposées dans les caniveaux, à la recherche de toute chose pouvant être revendue à des  industries de transformation. On les appelle aussi « biffins » de l’ancien français « biffe », désignant un vieux tissu, ou « ,  « piqueurs  » parce qu’ils utilisent un crochet pour trier les ordures, ou  « hotteux » en référence à la hotte dans laquelle ils transportent leurs trouvailles.

chiffonnier_joseph-8c836

CHIFFONNIERS

Les chiffonniers sont organisés en corporation, dirigées par les maîtres chiffonniers, chargé de la revente.
Ils résisteront longtemps aux pressions des industriels lorsqu’ils tenteront de s’approprier les profits de la récupération En 1884, un arrêté ,préfectoral leur porte toutefois un coup rude: interdiction leur est faite de déverser les ordures sur un drap pour les trier, comme  ils en ont coutume.

Il émane du préfet de la Seine, le premier à réglementer l’enlèvement des déchets dans la capitale: un certain  Eugène René  Poubelle.

dev4aw

9933086-cestino-per-il-fumetto-illustrazione-arrabbiatoPour sourire,

Je me souviens que dans le bout de la rue de mon enfance, il y avait un chiffonnier que l’on nommait Charlot, il était moqué et bien figurez-vous qu’il fit non pas fortune, mais il devint bien plus aisé que les autres habitants qui travaillaient à l’usine, comme quoi…..

Bon début de semaine,

424b0f97

18.04.12 pré 11MTH

33 commentaires sur “Un métier d’antan,

  1. Un métier d’antan, c’est pas le cas ici. Des personnes, hommes, femmes, enfants, fouillent les poubelles pour ramasser les bouteilles en plastique car elles sont recyclées. Personnellement j’ai un grand sac poubelle où je ne mets que ces bouteilles, mais la plupart des gens les jettent avec le reste des ordures, ils sont donc obligés de plonger dans les poubelles. Les plus « riches » ont un âne et une charrette, d’autres un vélo et une remorque, d’autres se contentent de leur dos. Les très pauvres fouillent aussi pour trouver des choses, même abimées, qui pourraient leur servir. Pas de tri sélectif ici et les gens n’ont aucun sens civique, il y a beaucoup de saletés par terre, entre autre les sacs plastiques, ,un vrai fléau, aucun progrès depuis 30 ans que je suis là malheureusement.
    Gros bisous accompagnés de soleil et de ciel bleu, 23° hier.

    J'aime

    • Bonjour Colette, j’ai bien aimé ton com avec cette « tranche de vie », il y a encore des progrès à faire dans ce pays, ici on ne nous montre que les beautés des côtes avec leurs hôtels, on ne sait rien du quotidien des gens. Bisous et bonne journée, ici fraîche et pluvieuse MTH

      J'aime

    • Bonjour Nini, non, pas de sot métier, je me rappelle du « marchand de peaux de lapins » qui passait chez mes beaux-parents pour acheter les peaux. Cela n’existe plus , et puis il y a de moins en moins de lapins dans les exploitations ici. Bisous frais et mouillés MTH

      J'aime

  2. Bonjour Marie,
    Tu réveilles de vieux souvenirs, j’entends encore le marchand de peau de lapin, c’est comme ça que nous appelions le chiffonnier car il criait : peau de lapin, peau… Je dois te dire qu’il me faisait peur!!!
    IL semblait vivre pauvrement mais en réalité il n’était pas pauvre!!! tant mieux parce-qu’il n’avait pas un travail bien agréable!
    Je te souhaite une belle journée.
    Ninie

    J'aime

    • Bonjour Ninie, effectivement, ici aussi le chiffonnier criait de la même façon, mais maintenant plus beaucoup de lapins donc le « métier » a disparu, je me demande ce que font des peaux les deux fermes qui restent encore au village. Bisous et bonne journée MTH

      J'aime

  3. Bonjour marie
    Je n’ai aucun souvenir de ce chiffonier qui se deplacait dans les rues
    Par contre aller chez le chiffonier oui bien sur !
    Des métiers très durs !
    Merci pour ce souvenir
    Bises Marie

    J'aime

  4. coucou Marie
    Je m’en souviens aussi et je le revois avec sa charrette,mon père disait toujours qu’il était plus riche que lui car il avait une maison et nous nous étions en HLM !
    Malheureusement il y a toujours des gens actuellement qui font les poubelles où qui passent par dessus le grillage des déchetteries pour trouver des objets à revendre au recyclage !
    La récup existe toujours !
    gros bisous sous la pluie aujourd’hui
    MITOU

    J'aime

  5. C’était toute une époque …nous en avions aussi un chiffonnier qui était très sympa et il avait toujours le sourire. Et il vivait certainement mieux que ceux étaient en usine où sur les chantiers de constructions.
    Un peu moins de pluie aujourd’hui mais alors ! quel vent
    Bonne semaine
    Bisous

    J'aime

    • Bonsoir Georges, ces vieux métiers me laissent un goût de nostalgie, nostalgie de mon enfance , insouciante après la guerre, dans une région parisienne tranquille et qui maintenant fait souvent la UNE des infos hélas, pas pour des belles choses malheureusement. Temps de pluie battante et de vent, je suis rentrée bien vite à la maison après ma réunion, les courses dont la liste est dans mon sac, et bien je les ferais demain? bonne soirée Bisous MTH

      J'aime

  6. Toi qui aime parler de ces métier te souviens tu des épiciers qui allait dans les village avec leur camionnette (boucher aussi d’ailleurs).. Bravo de beaux articles bisoussss

    J'aime

    • Bonsoir Renée , bien sur que je me souviens, il n’y a pas si longtemps dans notre village passait un boulanger, deux épiciers,deux bouchers, ne passe plus que le boulanger tous les matins, il y avait aussi une épicerie au village, maintenant il faut une voiture pour vivre à la campagne Bisous et bonne soirée MTH

      J'aime

  7. Florence – Testé pour vous
    Coucou Marie. Que de souvenirs ! Ces métiers basés sur la récup..Les ferrailleurs, les chiffonniers…ah oui, la misère, la saleté dans laquelle ils étaient, à fouiller, chercher…c’était vraiment un dur labeur, mais au moins, ils avaient la fierté de travailler, de vivre de ce qu’ils trouvaient 🙂
    Des métiers qui ont disparu, comme l’aiguiseur de couteaux, le marchand de tapis, etc etc..oui, oui, je me rappelle…et là où je vivais dans la région parisienne, un ferrailleur (qui récupérait la ferraille dans sa vieille charrette) a lui aussi fait fortune…petit à petit, année après année, il a mis de côté ce qu’il gagnait et après, finies les moqueries…il est devenu adjoint au maire…il n’y a pas de sot ou de sale métier 🙂
    Bises Marie et passe une très très belle fin de journée, à très bientôt

    J'aime

    • Bonsoir Florence tu as donc habité en région parisienne comme moi, ce n’était pas les beaux quartiers, mais la rue était un village, il n’y avait pas de danger, peu ou pas de voitures, tout le monde se connaissait, pas de jalousie car c’était un monde d’ouvriers. oui, il y a vait la chance d’avoir du travail à cette époque. Bisous et bonne soirée MTH

      J'aime

  8. Bonjour Marie,
    Je n’ai pas connu ce métier mais j’habitais à la campagne, c’est peut-être normal. J’ai connu l’aiguiseur et c’est tout.
    Bonne semaine, bises à +++
    Tempête de vent ici, pourvu que je ne m’envole pas, je tiens bien la route.
    Maite

    J'aime

    • Bonjour Maïté, si tu n’as pas connu le marchand de peau de lapin tout en habitant la campagne c’est que tu es jeune, Il fait aussi un très vilain temps ici, je n’ai pas eu le courage d’aller en course après ma réunin, vite à la maison à l’abri Bisous et bonne soirée et surtout ne t’envole pas, MTH

      J'aime

  9. Comme quoi, oui, en effet, Marie ! Quoi que l’on fasse, on réussit dans la mesure où on l’y mets du cœur, hein !
    Bonne poursuite de ce lundi, bonne soirée et agréable semaine toute la semaine !
    Bisous♥

    J'aime

    • Bonsoir Colette,, malgré le temps affreux, je suis contente d’avoir assister à une réunion de l’église cet après-midi.Nous avons échangé beaucoup de choses, en petit comité nous étions 5 c’est facile de se « livrer » Malheureusement notre bon curé Bernard est au plus mal, souffrant d’un cancer des poumons, il a été admis hier en soins palliatifs, nous ne pouvons que prier pour lui et accepter qu’il s’en aille sereinement sans souffrir. Bisous MTH

      Aimé par 1 personne

      • Merci Colette, Bernard est un homme simple et bon, je suis sûre qu’il ira au paradis direct, n’empêche que j’ai de la peine car je perds plus que le pr^tre de ma paroisse un ami , à qui je pouvais me confier! Heureusement ,il y a l’Espérance qui est là. Bisous MTH

        Aimé par 1 personne

  10. Je me souviens de ce métier il y en avait un qui passait dans la rue « chiffons ferrailles peaux  » nous l’entendions crier dans la rue et nous regardions par la fenetre . De nos jours aussi les entreprises de récupération ne se portent pas trop mal non plus mais ça n’a plus rien à voir avec ces métiers d’antan .
    Bonne soirée Marie
    Bisous

    J'aime

    • Bonsoir Gisèle, c’est vrai que le cri de ces marchands résonnent encore dans ma mémoire, surtout celui du marchand de peaux de lapins/ « Peau de lapins, peau » criait-il en s’arrêtant devant les maisons. Maintenant la récupération se fait sur une grande « échelle ». Bisous et bonne soirée MTH

      J'aime

  11. Bonjour Marie,

    Un billet très agréable à lire, ce qui démontre bien qu’en travaillant dur et quel que soit le travail effectué, on peut toujours s’en sortir. Un très grand merci pour ton très gentil commentaire pour mon billet de ce matin.
    Bises bien amicales.

    Henri.

    J'aime

    • Bonsoir Henri ce que je t’écris , je le pense sincèrement, mais… au fond je suis peut-être un peu jalouse! oh mais c’est pas bien du tout!!!! pardon , c’est pour « de rire » comme disaient les enfants. Bisous et bonne soirée MTH

      J'aime

  12. bonsoir, j’aime bien découvrir, ou redécouvrir ces vieux métiers, il étiat moqué, mais son métier ne deviat pas être facile, bonne soirée, bisous

    J'aime

    • Bonsoir Francine, c’est vrai que nous nous moquions de lui et de ses enfantes, les gosses sont ,souvent très méchants, mais il nous a bien eu, il a eu une des premières voitures de la rue! il y a quand même une justice. Bisous et bonne soirée MTH

      J'aime

  13. bonsoir ma belle ,je me rappelle du marchand de peaux de lapins ,du côté météo ,pas de neige ,ni de tempète ,mais par contre de la pluie et quand même un petit rayon de soleil ,bonne soirée ,et douce nuit ,bisous

    J'aime

    • Bonjour Calinette, ce matin il ne pleut plus mais cette nuit le vent a soufflé fort, j’aurais peut-être le courage de faire mes courses aujourd’hui!!! bisous et bonne journée, j’irais voir tout à l’heure ce que tu nous a concocté MTH

      J'aime

  14. Bonsoir Marie,
    Je me souviens du marchand de peaux de lapins, mon grand-père étendait ses peaux avec des morceaux de bois pour les faire sécher, il n’y avait pas de chiffonniers, à la campagne tout était recyclé, les anciens n’ont pas attendu qu’on leur impose le tri pour savoir que presque tout est réutilisable.
    Bonne soirée

    J'aime

    • Bonjour Joss c’est vrai qu’à la campagne on ne gaspillait pas,et avec de vielles choses certains en faisaient d’autres objets utiles les temps ont bien change et quand je vois ce que l’on découvre dans les fosses ou dans les bois,je me dis qu’il ya encore du travail a éduquer bisous et bonne journée Mth

      Envoyé de mon iPad

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :