Bravo Messieurs Dames donneurs de leçons,

Je relève dans un journal un article qui me fait bondir.

<< A Paris, les riverains mobilisés contre  un « sangatte du XVI ème arrondissement, ce centre se ferait  sur un terrain municipal, allée des fortifications, face à l’hippodrome d’Auteuil, près du musée Marmottan et du square du Ranelag,sous les fenêtres  d’opulents propriétaires, de personnalités politiques et du show-biz, de nombreuses ambassades aussi….>>

4609329_6_944b_abri-de-fortune-dans-le-terrain-vague-mis_13cc0a2e3140e289fc2432bce7df5f8f

 

Je n’ai pas les noms de ces propriétaires mais je suppose que ce sont les mêmes qui nous donnent mauvaise conscience en disant que nous sommes « sans coeur » nous ne voulons pas accueillir de migrants, eux  veulent bien que nous ouvrions nos villages, nos villes à ces pauvres gens, mais devant chez eux; « mon Dieu , quelle horreur, ! » pas question, cela fait « désordre dans le paysage »!

Cela me dégoûte, me donne la nausée, c’est bien connu, « faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ».

Dans le collège de Bar sur Seine , dans la classe de Zélia (3ème année du brevet) il vient d’arriver un jeune de 16 ans, venant d’Afghanistan, ce malheureux gamin ne parle pas un mot de français et très peu d’anglais, comment voulez vous qu’il s’intègre?  L’intégration , à mon avis , doit passer par la maîtrise de la langue du pays qui accueille, au moins les mots les plus usuels, je pense que l’on marche complètement sur la tête  avec cette grosse problématique que sont devenus les migrants arrivant en trop grand nombre, nous ne pouvons pas assumer un tel flot , notre France est déjà bien malade, que pouvons nous offrir comme avenir à ces gens?

Vaste sujet qui pèsera sur les prochaines élections, en plus des autres problèmes non résolus comme le chômage…… de quoi l’avenir sera fait? je n’en sais rien, ce que je sais c’est que cela me fait peur, oh pas pour moi, mais pour les jeunes, tous les jeunes, avec diplômes ou sans, bien que les diplômés auront la possibilité de partir ailleurs , dans des pays  qui auront su faire ce qu’il fallait de réformes pour s’en sortir. Cela ne sait pas fait en un jour certainement, nous traînons ces problèmes depuis longtemps, nos politiques sont bien trop accrochés à leurs privilèges pour se préoccuper de nous , leur élection et la paie qui va avec d’abord!!!

Je suis amère ce matin, si personne ne veut y mettre du sien, non seulement on avancera pas, mais nous reculerons, c’est dramatique. La réforme de code du travail se dégonfle  petit à petit , crevée comme un ballon de baudruche par le véto des syndicats, qui, si je ne m’abuse ne représentent qu’une infime partie de la population active.

Voilà ce sera tout pour ce matin, pas même un « coup de gueule » juste une amertume.

Bonne journée à toutes et à tous,

ea816b96

18.04.12 pré 11MTH

 

 

 

30 commentaires sur “Bravo Messieurs Dames donneurs de leçons,

  1. Coucou Marie !!! On se demande ce qui nous attend, ou plutôt ce qui attend nos jeunes … c’est beaucoup à eux que je pense !
    Ce matin, j’ai juste envie de retourner sur ton article sourire …
    Gros bisous, bonne journée

    J'aime

    • Bonjour Nini, c’est vrai que l’avenir ne s’annonce pas rose pour nos jeunes, mais quoi faire? personne n’apporte des solutions, les réformes c’est sûr il en faut, mais à chaque fois , on descend dans la rue et le pouvoir recule, la gauche comme la droite d’ailleurs, je me demande à quoi cela sert d’avoir des députés si on conteste sans arrêt les lois. Chacun voit « midi à sa porte « , « défend son bout de gras », alors oui qu’est-ce qui nous attend? Bisous et bonne journée , ici avec un vent fort et très froid Bisous MTH

      J'aime

  2. Rien à ajouter à tout ce que tu as écrit, mais qui va nous sortir de là, enfin quand je dis nous, c’est aussi aux générations futures que je pense. Nous vivons sur une terre en folie, de l’argent, de l’argent, c’est tout ce qui compte maintenant quitte à tuer, à marcher sur les autres. Dégoutée!!!!
    Gros bisous

    J'aime

    • Bonjour Colette, oui il y a de quoi être dégoûtée, en plus tous ses mensonges qu’on nous fait avaler, je n’ai pas plus confiance aux politiques qu’aux journalistes, nous sommes submergés d’infos, sont-elles vraies? on n’en sait plus rien car elles nous sont livrées avec « présumées vrai comme présumé coupable » cette dernière appellation est aussi très ambigüe, on est coupable ou non, point! bisous MTH

      J'aime

  3. Re bonjour Marie,
    Je viens de sourire sur ton article précédent, mais là tu nous as replongés dans la réalité vite fait…. Moi aussi je suis très inquiète, surtout pour nos jeunes, que vont-ils devenir? avec ce terrorisme en toile de fond c’est terrible…
    Le soleil est reparti, et avec la couleur du ciel je pense que la journée va bien se passer!
    Je t’embrasse

    J'aime

    • Bonjour Ninie, le soleil fait la grimace et laisse la place aux nuages et à un vent froid, mais comme c’est notre après-midi tarot, cela ne me gêne pas . Bisous et bonne journée MTH

      J'aime

  4. Quand j’ai vu l’attitude de ces  » je ne voudrais pas être incorrecte  » ne laissant pas même placer un mot à la personne chargée de l’information , je me suis dit que vraiment le 16 ème était à la hauteur de ce que je pensais; je dois dire que j’ai pu me faire une idée du niveau d’empathie des personnes y résidant et je ne parle pas en l’air puisque j’y suis allée en visite plusieurs fois . Comment peut on se conduire de cette façon pour garder ses privilèges , on se croirait de retour quelques siècles en arrière . Pfffffff suis vraiment écœurée de tout ce comportement égotique des nantis de la capitale .
    Je connais des nantis de ma région qui ont le coeur sur la main et qui savent ce que veut dire le mot altruisme , qui ne le galvaudent pas pour leur profit personnel .
    Voilà ce que j’avais à dire , je me sens l’âme révolutionnaire par moment ….
    Bonne journée Marie
    Bisous

    J'aime

    • Bonjour Gisèle, ce Paris qui m’a vu naître et pas dans les « beaux quartiers » je ne l’aime pas, j’aimais le Paris des « titis parisiens » fleur bleue, des gens modestes, mais il est aussi vrai que certains nantis font ce qu’il faut pour aider leur prochain et n’en font pas étalage, j’en connais aussi. Bisous et bonne journée MTH

      J'aime

    • Bonjour Claudine, rien on ne peut rien faire ni rien dire, comment allons nous nous en sortir? Bisous et bonne journée MTH

      J'aime

  5. Bonjour Marie,,

    J’ai pris le temps de bien lire plusieurs fois ton billet de ce matin. Comment ne pas être d’accord avec toi, mon inquiétude est grande pour les années à venir. Les syndicats automatiquement dans le refus de toute réformes pourtant nécessaires et vraiment indispensables.
    ils arrivent à faire reculer tous les gouvernements, c’est dramatique ! les réformes il faudra pourtant les faire, mais surtout bien les expliquer avant ce qui n’à jamais été fait jusque là.
    Bises bien amicale.

    Henri.

    J'aime

    • bonjour Henri, l’avenir est bien sombre pour nos jeunes, et je pense même pour l’humanité entière, il faut agir et vite, mais ce ne sont que paroles, paroles les actes on les attend toujours, je me pose la question et si , justement personne ne voyait la solution, ce serait encore plus dramatique…. que c’est triste voir ça à notre époque, je ne pensais que la violence, la guerre seraient encore d’actualité, mais je vois bien que certains humains, ceux pour qui la violence de la guerre ne touchent pas, alors ne pensant qu’à leur gloire et à leurs intérêts, ils décident qu’il faut se battre, enfin , les autres pas eux, ils sont bien à l’abri ceux qui nous gouvernent!!! bisous d’une indignée ce matin MTH

      J'aime

  6. Bonjour Marie. Je suis bien contente que tu soulevés ces sujets. Je suis également horrifiée par l’attitude de ces nantis! Ici ce sont 10 réfugiés de la jungle de Calais qui sont arrivés il y a deux semaines, tu te rends compte que ça a dû être préparé en cachette pour éviter les contestations d’une partie de la population!
    Quand à la réforme du Code du travail, ceux qui défilent dans la rue l’ont ils bien lue? Ma fille Colombine ma épatée hier en me disant « je n’irai pas défiler dans la rue contre quelque chose que je ne connais pas à fond « . Je lis beaucoup la presse sur ma tablette et de temps en temps je partage un article sur Facebook mais personne ne réagit ça dérange. … on m’a déjà dit que Facebook ne est pas fait pour débattre. .. Je suis assez désabusée. ..
    Je t’embrasse très fort. A bientôt.

    J'aime

    • Bonsoir Corinne, bien sûr que dire certaines vérités cela dérange, mais on ne peut pas toujours se taire, nous avons encore notre liberté pour exprimer ce que nous ressentons. Bisous et bonne soirée MTH

      J'aime

  7. Coucou Marie,
    Je suis bien d’accord avec toi pour ton amertume pour ne pas dire coup de gueule. Il n’y a pas de travail pour tous le français, comme peut-il y en avoir pour les personnes qui rejoignent notre pays ? Ce n’est pas que nous ne voulons pas mais nous ne pouvons pas. Mais il faut quand même les accueillir dans la dignité pour eux et pour nous, ça, c’est difficile. Si nous étions à leur place, y avons nous pensé ?
    Bonne journée Marie, bisous, çl flotte ici, à demain.
    Maite

    J'aime

    • Bonjour Maïté, bien sûr que j’ai pensé , il faut accueillir du mieux possible mais … nous ne pouvons pas car que faire d’eux après? c’est à mon avis insoluble, tu peux lire la réponse au com de Francine, et tu verras que je me pose aussi la question, suis-je prête à accueillir en face de chez moi où, il y a une maison vide , ces étrangers? et bien si je veux être honnête , je peux dire que non, c’est malheureux mais c’est ainsi Bisous MTH

      J'aime

  8. Bonjour, je ne suis pas riveraine, ni riche propriétaire dans le très chic 16e arrondissement, mais je suis contre, ce bois va devenir infréquentable, je n’ose déjà plus me balader toute seule en semaine au bois de Vincennes, tant c’est devenu dangereux! ça suffit, stop, on ne peut pas accueillir toute la misère du monde, occupons nous déjà de nos sdf! eux n’ont droit à rien, on accueille des étrangers, qui ne sont pas de notre religion, donc pour moi un danger potentiel vu les menaces qui pèsent sur la France, et vu comment la population a changé en l’espace de peu de temps, alors oui je suis sans coeur, mais j’assume; je t’invite à venir faire un tour au bois de Vincennes avec moi, il n’y a pas que des sdf, mais aussi beaucoup d’étrangers en situation irrégulière; quant au bois de Boulogne, entre les péripatéticiennes, les travelos qui se font tuer à coups de fusil, et cie, des réfugiés, le bois va encore souffrir; et les habitants n’auront plus envie de s’y balader; et il ne faut pas oublier qu’à proximité de cette populace il y a les centres de loisirs et les colonies de vacances avec les petits écoliers en première ligne ! et c’est un lieu de promenade familial, c’est un non sens !!!! sur ces bonnes paroles (à mon tour de pousser mon coup de gueule, désolée, j’exprime mon ressenti de parisienne !!!) je te souhaite une bonne journée, bisous

    J'aime

    • Bonjour Francine, je comprends parfaitement ton point de vue, je m’en suis prise surtout aux donneurs de leçons que sont certains artistes et cette gauche « bobo », je sais bien que l’on ne peut pas assumer toute la misère du monde, pour tout te dire je suis née à paris j’y ai vécu jusqu’à mon mariage, je demeurais à la Porte de la Villette, qui était les abattoirs de mon temps, et je me souviens que derrière les immeubles de notre rue , il y avait la zone avec tout ce que cela signifie, après la guerre la zone fut rasée et nous avons eu la chance d’avoir un square, c’était agréable, puis est venu le temps de la guerre d’Algérie et là, tout a basculé, il n’était pas rare de retrouver un homme égorgé dans le square, le square fut rasé et maintenant c’est je crois un échangeur qui se trouve à sa place. Tu vois , on ne tire jamais les leçons de l’histoire, et loin de moi de te juger sans coeur, tu m’as fait réfléchir: suis-je prête à cohabiter avec une famille d’émigrés, il y a une maison vide en face de chez moi? à mon grand regret je dois dire que non, je ne suis pas prête. Bisous et bonne journée MTH

      J'aime

  9. Hier encore maman me disait que se mère disait *mais quelle époque vit-on?* c’était pendant la guerre….Ma mère a vieillis fais des enfant et nous avons vieillis et le disons encore……Les jeunes y arriverons sans aucun doute c’est le propre de la jeunesse s’adapter! Du moins j’espère, ce qui est inquiétant c’est ce flux migratoire ces pauvres gens que personne n’as la réelle capacité d’accueillir! Mais tu as raison ils doivent faire preuve de bonne volonté est s’intégrer au pays ou il vivront de part la langue et en accepter les coutume, non imposer les leurs. Bisousssssss

    J'aime

    • Bonjour Renée, je vois que mon billet provoque des réactions, c’est vrai que les temps changent mais les problèmes subsistent, l’inquiétude des parents pour leurs enfants n’est pas nouvelle, mais tu as raison, les jeunes s’adapteront comme nous l’avons fait, à condition que le terrorisme n ‘anéantisse tous nos espoirs de vie meilleure. Bisous et bonne journée MTH

      J'aime

  10. coucou Marie
    Une bonne idée à donner aux migrants :installez vous sous les fenêtres de nos élus politiques ainsi que sous les fenêtres de ces gens de la haute qui méprisent les petites gens et peut être qu’ils finiront par comprendre que malheureusement nous ne pouvons pas tous vous accueillir mais que nous voulons bien vous aider à rester dans vos pays respectifs .
    Nous étions Calais et nous avons vu et je comprends que les habitants soient complètement désespérés car c’est par milliers que les migrants se sont installés sous leur fenêtre !
    Dans la classe de Téo il y a plus de la moitié de petits qui ne parlent pas français et la maîtresse doit gérer çà toute seule mais où l’aide promis !!!
    Je retourne à mon travail
    gros bisous et bonne après midi
    MITOU

    J'aime

    • Bonsoir Mitou,ce n’est pas de la mauvaise volonté de notre part nous les « petits », mais on ne peut pas, c’est bien malheureux pour ces gens mais c’est ainsi, et puis trop c’est trop, je ne comprends pas pourquoi on ne cherche pas à neutraliser les passeurs, c’est eux en premier qui font miroiter mont et merveilles, et puis vu les prix qu’ils pratiquent, seuls les plus riches peuvent fuir, ne restent sous les bombes que les plus pauvres, là c’est encore une injustice. Bisous et bonne soirée MTH

      J'aime

    • Bonjour Colette, tout ceci est bien grave, je me demande comment nous allons pouvoir nous tirer de ce mauvais pas, la situation, ici en France est mauvaise, nous n’avons pas de travail à offrir, c’est un très gros problème. Bisous MTH

      Aimé par 1 personne

  11. il y à beaucoup à dire sur ces migrants….il faut plusieurs générations pour qu’il deviennent Français et qu’il oublie leur origines.
    Bonne soirée
    Bisous

    J'aime

    • Bonjour Georges, il me semble que si je décidais de changer de pays, je me forcerais à prendre les coutumes de ce pays, déjà en apprenant la langue, je garderais bien sûr mon identité profonde, mais je ne m’imposerais pas, mais je pense ainsi parce j’aurais choisi, mais ces migrants n’ont sans doute pas eu trop le choix, alors pour tout te dire, je ne sais pas du tout comment nous allons sortir de tout ça, c’est très inquiétant. Bisous et bonne soirée MTH

      J'aime

  12. Bien difficile le problème de ces migrants. A Angoulême, juste avant ma retraite, je m »étais penchée sur le problème d’intégration, je voulais aider les jeunes femmes africaines qui arrivaient en France, et qui restaient souvent à la maison, ne sortaient qu’entre elles, ne savaient ni lire, ni écrire notre langue et ne la comprenait pas,. Je souhaitais leur apporter un soutien dans les démarches administratives qu’elles pouvaient avoir à faire.. Mais en fait, je me suis rendue compte que c’était toute une culture différente que je voulais leur proposer ! Je ne me suis pas sentie à la hauteur, et puis je me disais que ma façon de voir le monde, les choqueraient peut-être. Alors, j’ai bifurqué sur autre chose pour occuper mon temps libre à la retraite, Bisous. FRANCOISE

    J'aime

    • Bonsoir Françoise, c’est dommage pour ces jeunes femmes, je pense que tu pouvais leur apporter beaucoup , mais ce que tu fais , ce vous faites est aussi enrichissant et surtout vous apportez de la vie et de la joie et cela n’a pas de prix. Bisous et bonne soirée MTH

      J'aime

  13. D’accord et pas d’accord à la fois, avec toi. Les migrants, les SDF, c’est comme pour les décharges publiques ou les aéroports, on en veut bien mais loin de chez soi ! moi je comprends le point de vue de Francine, quand on est sur les lieux où ça se passe, ce n’est pas évident de cohabiter. Il n’y a qu’à voir Calais et ce qu’est devenue la ville. Pourtant, pourtant, je ne veux de mal à personne et la situation de ces pauvres gens, de ces pauvres enfants, dans la boue et le froid me bouleverse. Que faire, que faire ?? on est bien impuissants.
    Tu dis qu’ils devraient parler français mais cela ne se fait pas d’un claquement de doigt et faut-il qu’ils soient bien malheureux pour vivre ce qu’ils vivent !
    Pour la réforme du travail, j’irai manifester ce matin car la réforme n’est pas la bonne ! on a assez donné comme ça aux patrons qui n’ont rien fait en retour, on n’a pas besoin de retourner en esclavage ou aux siècles précédents.
    Ce n’est vraiment pas de fiche tout le monde dans les petits boulots mal payés et dans l’insécurité qui fera avancer notre pays.
    Voilà mon opinion sincère.
    Bonne journée à toi.

    J'aime

  14. Bonjour Clara, ,pour les réfugiés c’est un réel problème , d’un côté quand je vois ce qu’ils vivent je me dis que ce n’est pas possible de vivre dans ces conditions et d’un autre côté je me demande ce que nous pourrions leur offrir dans le futur s’ils restent ici, on a déjà pas mal de malheureux, des SDF, des familles qui attendent des logements sociaux, réglons déjà nos problèmes. une solution ou une utopie : arrêter la guerre et que chacun rentre dans son pays, il y aura tant à faire pour le remettre de bout. Pour ce qui est de la loi je te renvoie chez Florence où j’ai mis un com. Tu sais nous avons été à la tête d’une petite entreprise viticole avec une dizaine de salariés, nous les connaissons tous, il règne souvent une bonne entente mais, il y a parfois un « mouton noir » dont on est obligé de se débarrasser car si on le garde lui , c’est les autres qui partent. C’est arriver chez nous, et je t’assure que nous avons du payer un sacré paquet pour qu’il s’en aille, finalement cet employé indélicat est parti avec son fric, s’est mis au chômage et a travaillé au noir, alors j’aimerais bien que l’on cesse de taper sur les petits patrons et les artisans, nous ne sommes pas de grands trusts, chez nous la concertation est de rigueur. S’il y a du travail tout le monde est d’accord pour faire des heures supplémentaires bien rémunérées, sauf que maintenant les employés renaclent à cause de la fiscalisation des heures payées. on en sort pas!!! voilà moi aussi , je te dis ce que je pense et j’espère que comme avec Florence , cela n’entamera notre amitié virtuelle. Bisous et bonne journée MTH

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :