Métiers des rues, métiers disparus,

Je vous propose de vous évader vers le passé, laissant le présent  et l’avenir de côté.
Pas pour oublier ce qui s’est passé, mais pour souffler un  peu, on a besoin de force pour affronter la réalité, alors une petite parenthèse sera, je pense bienvenue.

les-petits-metiers-des-rues_p-full

Les « petites métiers » ont un point commun évident: on y fait rarement fortune.

Certains permettent de vivre dignement, d’autres de survivre difficilement.

Les femmes et les hommes qui les pratiquent n’ont pas les moyens d’investir.
Ils n’ouvrent pas boutique, mais travaillent dans les rues ou à domicile, avec un matériel succinct.

mc3a9tiersdesruesgalerie

Ils n’ont pas reçu de formation professionnelle ni obtenu de diplôme.
Cependant ils acquièrent un savoir-faire, bien souvent par l’observation des aînés car ils travaillent dès leur plus jeune âge.
Généralement ils n’appartiennent pas à des  corporations officielles, mais beaucoup s’organisent entre eux, établissent des règles et bannissent la concurrence déloyale.
Aussi humble que soit  leur condition, ils ont la fierté de leur travail.
A juste titre: aucun des ces petits métiers n’est inutile.
201406211233-full

Tous répondent à un besoin de leur époque.

marchande-de-cr-me

d11cdbef86e513141604ea10e82693ec

J’ai connu les vitriers, tout de suite après la guerre , je précise de 40, je suis vieille mais pas à ce point, ils criaient dans la rue et il y avait toujours un ou plusieurs « carreau » à changer, (carreau était le terme employé en parlant des vitres) .

18.04.12 pré 11MTH

 

23 commentaires sur “Métiers des rues, métiers disparus,

  1. coucou Marie
    Je me souviens du ramoneur , du vitrier , du chiffonnier qui criait peau de lapin ! lol , du charbonnier avec son cheval et sa charrette , du rémouleur et des chanteurs de rues mais aussi d’une petite dame avec une carriole qui vendait le jeudi après midi des p’tits pains aux raisins , parfois on avait le droit mais parfois on l’a voyait s’éloigner avec tristesse ! C’était presque hier . . . . .
    gros bisous et bonne journée
    MITOU

    J'aime

    • Coucou Mitou, tu as connu tout ça, je me souviens moi, de la petite charrette bleue et blanche et de la crémière qui vendait des coeurs à la crème, il pleut ce matin, je pense que le week-end de pâques ne sera pas terrible du côté de la météo. Bisous MTH

      J'aime

  2. Heureusement qu’il y a des photos pour nous souvenir ou nous montrer ce qu’on a pas connu. Il me semble qu’avec ces petits métiers de rue chacun pouvait trouver sa place dans le monde du travail s’il était courageux,parce qu’il en fallait du courage et si quelqu’un était dans la rue ça n’était pour manifester contre tout Je les trouve beaux ces hommes et ces femmes, même si, bien sûr, c’est dur de voir un enfant travailler si jeune.
    Merci de cette parenthèse dan notre monde actuel.
    Gros bisous, bonne journée.

    J'aime

  3. Merci de cette parenthèse dans notre monde actuel. Heureusement qu’il y a des photos pour nous faire souvenir de ces gens qui étaient bien courageux,, mais chacun pouvait trouver sa place s’il avait ce courage. On n’était pas dans la rue pour défiler et manifester à tout propos.
    Je les trouve beaux ces hommes et ces femmes, même si on peut regretter de voir travailler les enfants si jeunes.
    Bonne journée et gros bisous

    J'aime

      • Pas pour le moment, c’est prévu début octobre, enfin j’espère, les projets en ce moment faut un peu oublier ( je ris car je vois que j’ai fait 2 commentaires, je ne voyais pas parti le 1er, une « blague » d’internet).
        Gros bisous ensoleillés mais avec un peu de vent

        J'aime

      • Coucou Colette, d’ici là, j’espère que tout sera plus calme. Bisous et bon après midi , ici sous le soleil, cela ne durera pas MTH

        J'aime

  4. Coucou Marie,
    Me revoili, me revoilou !
    Mes blogs ont été transférés chez Eklablog et c’était la pagaïe complète ! J’ai perdu des photos, des liens, etc.. Il a donc fallu tout remettre en ordre rapidement pour mes visiteurs.
    Si tu veux passer me voir, les adresses de mes blogs restent les mêmes.
    Je peux maintenant refaire mes petites balades chez mes amis(es).
    Tous ces petits métiers avaient le mérite de faire communiquer les gens ensemble. En outre, ils étaient très courageux de faire ces métiers car il n’y avait pas toutes ces machines industrielles que nous connaissons aujourd’hui.
    J’adore le petit ramoneur 😉
    Bonnes fêtes de ¨Pâques, Marie et à bientôt.
    Bisous.
    Ely

    J'aime

    • Coucou Ely, je me demandais où tu étais passée, mais surtout si vous alliez bien. Bon, ce n’est qu’un déménagement sur les blogs. Bonnes fêtes de Pâques bisous MTH

      J'aime

  5. Ton billet fait du bien, justement, par les temps qui courent !

    Quand apprendrons-nous enfin à « vivre ensemble », à nous respecter ……à nous aimer tel que nous sommes ?

    Je te souhaite, malgré tout, un doux week end de Pâques …et t’embrasse : Sabine.

    J'aime

    • Bonjour Sabine, j’aimerais te dire , cela viendra, bien qu’en ce moment je n’y crois guère, malgré tout espérer même quand le désespoir est là. Bisous et bonnes fêtes de PÂQUES. MTH

      J'aime

  6. Bonjour Claudine, je te souhaite une bonne journée , ici sous un crachin qui n’est pas s’en rappeler la Bretagne mais sans l’océan et sans l’air iodé vivifiant, ici c’est juste un « brouillassis » champenois, rien à voir!c’est beaucoup moins agréable, même pas agréable du tout Bisous MTH

    J'aime

  7. Oui, Marie, nous ne sommes pas vieilles, mais tout simplement moins jeunes, hein ! Là est toute le différence 🙂 !
    Belle poursuite de ce vendredi et bonne marche vers Pâques !
    Bisous♥

    J'aime

  8. Bonjour Marie,
    Oh ! Il est trop beau le petit ramoneur !
    J’aimais bien ces petits métiers. je me souviens toujours du passage du rémouleur qui passait pour aiguiser les couteaux et les faux.
    Je te souhaite un bon WE de Pâques pour toi et ta famille.
    Gros bisous Marie, à mardi.
    Maite

    J'aime

    • Bonsoir Maïté, je l’ai trouvé aussi sympa ce petit ramoneur, bon week-end à toi aussi, je pense que nous n’aurons pas beau temps, tant pis, pas grave!!! il faut faire avec!! bisous MTH

      J'aime

  9. Dans les années 50/55 ils y avaient beaucoup de ces petits métiers de rues, je doit dire que cela avait son charme et ils rendaient beaucoup de service gratuitement
    Un temps gris et pluvieux aujourd’hui.
    Bonne soirée
    Joyeuses Pâques à toi et à ton mari

    J'aime

    • Bonsoir Georges, le marchand de peaux de lapins qui passait chez mes beaux parents au début de mon mariage n’était pas bien riche, mais sympa, je me souviens qu’il s’arrêtait devant le portail et criait: » peau de lapin , peau », je n’ai pas le souvenir de savoir ce qu’il en faisait. Bisous et bonnes fêtes de Pâques qui se feront ici sous un ciel gris à n’en pas douter. Bisous MTH

      Aimé par 1 personne

  10. Coucou Mitou, tu crois qu’ils existent encore les petits coeurs à la crème? Dans mon coin,je n’en ai jamais vu! à fond dans la cuisine cet après-midi, je viens de finir d’éplucher les salades, j’ai horreur de ça!!! j’ai du retourner en courses il me manquait des « trucs », c’est ça la campagne , il ne faut rien oublier!!! bisous et bonne fin de journée MTH

    J'aime

  11. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Marie…oh oui, je me rappelle…passait dans la rue l’aiguiseur de couteaux…il criait dans la rue et les gens allaient vers lui avec leurs couteaux à aiguiser…tu imagines ? Maintenant une telle scène ne serait plus possible…puis il y avait les ferrailleurs, qui pour beaucoup ont fait fortune. Je me rappelle d’un monsieur qui tirait sa remorque et criait « ferrailleur »…les gens lui apportaient ce dont ils ne voulaient plus et lui repartait un peu plus loin…et ma foi, je crois qu’il a pu s’installer, puis acheter une belle maison, puis…mais il le méritait car franchement, c’était un dur dur métier.
    Je reviens vers ton commentaire sur la manif (sur mon blog)…la peur est là, oui, c’est sur, mais il ne faut pas qu’elle nous empêche de vivre…au contraire…tu te rends compte si plus personne ne bougeait de peur qu’il n’arrive quelque chose ? Ca voudrait dire que ces pourris, ces enfoirés gagnent en nous prenant notre liberté…et ça, même si j’ai peur pour mes enfants, pour mes petits-enfants, je ne le veux pas…
    Aujourd’hui, Erwin devrait arriver…sauf si l’hôpital déclare « trop d’accouchements en cours, revenez demain ! »…alors aujourd’hui, normalement, c’est le jour J et j’attends, je stresse…bises Marie et à très très bientôt…passe une très belle journée, malgré tout ça 🙂 🙂

    J'aime

    • Bonjour Florence, j’espère qu’aujourd’hui ce sera le jour « J » pour l’arrivée au monde de ton petit fils, tu sais j’ai proposé comme deuxième prénom Désiré. Ne t’inquiètes pas , tout va bien se passer et tu seras bientôt soulagée quand les bonnes nouvelles arriveront, la mère et l’enfant se portent bien. Pour ce qui est de la peur, j’ai connu la guerre et les bombardements, de cette petite enfance me restent toujours une anxiété plus ou moins vive mais toujours là. Je pense toujours qu’il n’est pas prudent de laisser des gamins descendent dans la rue par les temps qui courent, et puis je ne comprends pas ces lycéens, ils ne savent même pas ce que bosser veut dire, à mon avis, ils sont manipulés, je sais bien que c’est ton combat, mais je pense que c’est trop tard, cette loi passera ou bien sera retirée, peu importe, cela ne changera pas la donne, le chômage sera toujours là tant que la confiance n’arrive pas, les commandes sont trop fragiles, on ne peut pas se permettre d’embaucher, la faute retombe aussi sur nous car nous voulons toujours payer moins cher. Exemple, chez le boucher: je veux acheter mon gigot, deux offres, le mouton vient de notre département 22 euros le kilo, à côté un gigot qui vient de Nouvelle Zélande 7 euro 90, je ne comprends pas comment un gigot qui arrive de si loin peut être vendu à ce prix, de plus il n’était pas très appétissant emballé dans du plastique! tu vois je préfère ne rien acheter plutôt que de manger de « la daube ». je me dép^che car j’ai les parisiens qui vont débarquer. Je t’embrasse très fort et j’attends le petit mot qui me dira que ça yest un nouveau petit fils ,est venu agrandir ta » si belle tribu » MTH

      J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :