Un métier d’autrefois,

Marchande de journaux.

marchande-de-journauximage prise sur le blog de Miette -overblog.

L’offre exceptionnelle  de la presse rendit  son métier indispensable au milieu du XIX ème siècle.

La presse connaît à cette époque  un essor phénoménal.
Outre les quotidiens, on publie un immense choix de périodiques, généralistes ou spécialisés.
Férus de sciences ou d’histoire, amateurs de feuilletons, d’art ou de mode, enfants de tous âges, tout le monde trouve la revue, abondamment illustrée, qui lui convient.

A cette époque , la presse régionale voit également le jour.
Les colporteurs ne suffisent plus à diffuser une offre aussi abondante.

journal-le-petit-colporteur

Des marchands de journaux installent bientôt des tréteaux sur les axes passants et aux abords des parcs et des tavernes.

1343035385-paris-sce-nes-parisiennes-nd-la-marchande-de-journaux-ne-753

En 1857, ouvre le premier kiosque parisien. Il abrite le marchand, et surtout sa marchandise, qui ne résiste pas à la pluie.

9840473-15910599

Deux ans plus tard, les kiosques prennent leur forme  octogonale et leur et leur toit en dôme.

892535-le-kiosque-surmonte-d-un-petit-dome-et-d-une-frise-a-ete-concu-en-1857-par-l-architecte-gabriel-davi

En 1874, la municipalité parisienne devient propriétaire des trois cents kiosques de la capitale, tandis que, d’autres villes de France adoptent le modèle.

En 1900, elle cède l’exploitation à des concessionnaires privés.
Les parois  des kiosques servent alors de support à l’affichage publicitaire.

kiosque-journaux-paris
Des baraques plus rudimentaires subsistent néanmoins à la périphérie des agglomérations et des petites villes.

32

Je vous souhaite une belle journée,

18.04.12 pré 11MTH

 

20 commentaires sur “Un métier d’autrefois,

  1. Il n’y a quasiment plus de kiosques et la presse écrite a du mal à exister, pourtant c’est la démocratie ! même si elle est très décriée par certains candidats, c’est la presse qui nous permet de savoir.
    Très bon week-end, électoral !

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Clara, j’aime lire et les journaux et les livres et il me faut le « toucher du papier ». j’ai regardé hier Antenne 2 avec tous les candidats, ce n’était pas un débat mais je trouve que l’on « y voyait plus clair » mais cela ne m’a pas fait changer d’avis. Bisous et bonne journée MTH

      J'aime

  2. J’aime bien l’historique que tu nous montres et nous expliques, je trouve qu’ils étaient jolis ces kiosques et ça mettait de l’animation, les journaux étaient utiles avant la télévision.
    Ciel gris bleu et du vent chez moi, mais il fait bon tout de même, un peu de pluie la nuit, juste de quoi rafraichir la nature.
    Bonne journée et gros bisous.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Colette, toujours grand soleil et ciel bleu, hélas pour nos vignes il gèle tous les matins et assez fort, il y a des dégâts!!! bisous MTH

      J'aime

  3. coucou Marie
    En allant à pieds à leur travail les hommes plus (que les femmes) trouvaient toujours sur leur trajet un kiosque pour acheter le journal! C’était un p’tit moment privilégié pour partager ses réflexions ! A présent ils sont tous devant leur smartphone et ils ne partagent plus !
    gros bisous et bonne journée
    MITOU

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Mitou, pour moi lire le journal et lire un livre c’est avec le « papier », je suis incapable de lire sur l’ordi, il y a quelque chose de sensuel dans le toucher , surtout d’un livre. Bisous et bonne journée MTH

      J'aime

  4. Très joli ton billet du jour sur les kiosques à journaux, ils en subsistes encore
    quelques uns dans notre région…. qui malheureusement disparaissent les uns après les autres …maintenant les personnes s’informent sur le net.
    Moins 3° ce matin mais le vent du nord est tombé d’où la sensation d’avoir moins froid.
    Bonne journée….Bisous

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Georges, chez nous encore une « belle gelée » ce matin, même mes hortensias pourtant protégés par un mur ont gelé. le journal, notre quotidien, arrive le matin de bonne heure par porteur, et heureusement car s’il arrivait par la poste ce serait fin de matinée et même début d’après-midi quand c’est un remplaçant, ce qui serait pas mal finalement car mon mari a besoin de lire son journal en petit déjeunant, donc s’il n’a le journal qu’à midi, il « petit déjeune » à ce moment là, ce qui fait que je n’ai pas de cuisine à faire pour midi CQFD, pas mal finalement. Bisous et bonne journée MTH

      Aimé par 1 personne

  5. Coucou Marie,
    Gros problèmes pour moi avec mon antivirus qui me bloque tous les blogs Eklablog. Ce le ne te concerne pas mais ça m’embête dur.
    J’aime beaucoup cet ancien métier, j’aime voir les kiosques dans des endroits stratégiques pour ce job.
    Bon WE Marie, gros bisous et à bientôt. Je suis en pause pour quelque temps pour cause de vacances.
    Maite

    Aimé par 1 personne

    • bonjour Maïté, pour moi c’est pareil, j’ai deux anti-virus qui se font la guerre dont un qui est arrivé par je ne sais quel miracle et comme j’ai du mal d’avoir mon jeune docteur « es ordinateur » je suis bien ennuyée , je te souhaite une bonne journée et espère que tu vas pouvoir lire tous les coms d’où qu’ils viennent Bisous MTH

      J'aime

  6. Bonjour Marie,

    Ce vieux métier me remet en mémoire de très anciens souvenirs. Il y a plusieurs années mes futurs beaux parents tenaient un kiosque à journaux cours Victor Hugo à Bordeaux et ma belle mère devant être hospitalisée, j’allais pendant une certaine periode faire l’ouverture le matin à 6 heures jusqu’à 8 h et demie avant de rentre chez moi pour faire mon travail. C’était une ambiance assez extraordinaire que je trouvais passionnante.
    Bises très amicales.

    Henri.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Henri, donc tu as bien connu ce métier, c’est vrai que cela devait être passionnant et les clients du petit matin toujours les même, une autre époque… Bisous et bonne journée MTH

      J'aime

    • Bonjour Claudine, je te souhaite une bonne journée les évènements d’hier soir ont remis les attentats en première ligne, c’est vraiment affreux, ils tapent n’importe où ; et où ils veulent, c’est vraiment angoissant . Bisous MTH

      J'aime

  7. Coucou Marie, je croyais avoir commenté hier … mais sans doute je ne l’ai pas « envoyé  » !!!!
    La belle époque que celle de ces kiosques … maintenant tout est beaucoup trop médiatisé à mon avis !
    Chez nous aussi une grosse gelée … je pense qu’il n’y aura pas beaucoup de fruits ! Sans doute les vignes alsaciennes ont-elles aussi souffert !
    Gros bisous, belle journée

    Aimé par 1 personne

  8. Bonjour Nini, chez nous aussi, les vignes ne sont pas belles à voir, nous ne protégeons pas, des voisins mettent des bougies, cela revient cher et pour les grosses gelés à plus de moins 4° comme ces jours ci, je ne sais pas si c’est efficace, on verra bien et on n’y peut rien Bisous MTH

    J'aime

  9. je retiens cette phrase ***En 1874, la municipalité parisienne devient propriétaire des trois cents kiosques de la capitale, tandis que, d’autres villes de France adoptent le modèle.*** donc elle s’approprie une commerce qui rapporte!!!!!!!! Ha l’état! Bisoussss

    Aimé par 1 personne

  10. Tout à fait intéressante, Marie que l’histoire de ces kiosques ! Maheueusement, les journaux écrits sur papier tendent à disparaître, hélas ! Bonne poursuite de ce vendredi !
    Bisous♥

    Aimé par 1 personne

  11. Bonsoir Colette, bien sûr le numérique prend le pas sur le papier mais pour moi, rien ne vaut la sensation du toucher d’un livre, c’est le premier plaisir que je ressens avant de le commencer, je caresse sa couverture, et si c’est un vieux livre je me plais à imaginer les personnes qui l’ont tenu dans leurs mains avant moi Bisous MTH

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :