Un métier d’antan mais…..

que l’on trouve encore de nos jours, il y en a un sur la place de la mairie à Troyes.
Je veux parler  du MARCHAND DE MARRONS.

marchand-marrons

Contre quelque sous, il offrait de quoi se réjouir le palais et se réchauffer les mains.

57933

<<Chauds les marrons chauds!>> le cri retentit depuis le XIIIème siècle. dans les villes de France, du moins celles qui sont assez proches d’une région productrice.

En réalité les marchands  de marrons vendent de grosses châtaignes, fruit du châtaignier.

Cet arbre pousse à l’état sauvage dans les forêts de moyenne altitude, dans les Cévennes, le Massif Central, le Limousin…

3255606476_1_5_ysllvxa8

Au XIXème siècle, les Auvergnats, qui sont nombreux à paris, s’emparent du marché des marrons grillés.

Ils installent sur un boulevard un braséro alimenté au charbon de bois, surmonté d’une grande poêle ajourée.

Les marrons rôtissent au-dessus des braises et leur odeur attire les passants.

Le marchand les sert dans un papier journal, qui a aussi l’avantage de réchauffer les mains.

75139b9f4e0263d6a0a66ac9646d0007-roasted-chestnuts-halloween

A partir de 1917, marchand de marrons fait parie des métiers qu’adoptent les russes blancs émigrés à Paris, quand ils ne sont pas chauffeur de taxi, serveurs ou musiciens dans les cabarets.

parispittoresque_09
L’hiver fini, ils deviennent marchands de glace.

Bonne journée,

18.04.12 pré 11MTH

 

 

 

 

 

 

19 commentaires sur “Un métier d’antan mais…..

  1. J’ai le plaisir d’en voir tous les ans au moment des fêtes de fin d’année et je me régale à chaque fois
    Agréable de les voir faire et de déguster

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis absolument d’accord, sur la place il y a aussi un manège de chevaux de bois, un sapin, c’est agréable cette ambiance de Noël. Bonne journée MTH

    J’aime

    • Bonjour Georges, c’est une des joies de l’hiver, l’approche des fêtes de Noël avec toutes ces illuminations, mais… il y a un mais pour moi, je trouve que dans nos villages la surenchère pour avoir la maison la plus illuminée me semble vraiment trop excessive, certaines maisons ressemble à des « baraques de fêtes foraines », je ne devrais pas juger, à près tout si cela fait plaisir à ces gens, en quoi cela me regarde , en quoi cela me dérange? il y a vraiment des moments où mes pensées ne me rendent pas fière de moi. Bisous et bonne soirée MTh

      Aimé par 1 personne

  3. Le dommage c’est que de nos jours la bonne odeur n’est presque plus perceptible en raison de la cuisson elle-même qui a sans doute changer, et les gouts n’est plus aussi bon qu’avant du coup……Pourtant au coeur de l’hiver que l’on sentait de loin ces marrons….avant. Bisousssss

    J’aime

    • Coucou mitou, j’adore aussi, j’ai une poêle percée que je peux mettre sur les braises dans la cheminée et on se régale. Bisous MTH

      J’aime

  4. Bonsoir Marie,
    On ne connaissait pas ce métier dans mon village et on ne consommait pas de châtaignes. Et maintenant comme je n’aime pas les éplucher, je les achète congeler.
    Bonne soirée

    J’aime

  5. Je me souviens bien de cette odeur qui avait l’art d’attiser ma gourmandise dans mon enfance quand nous étions en ville maman et moi , je repartais souvent avec ce cornet dans les mains et nous savourions ensemble ces délicieux fruits du châtaigner. Tu me rappelles de tres bons souvenirs Marie . Il en existe encore à Metz mais leur équipement a bien changé et je ne leur trouve plus la même saveur qu’autrefois .
    Bonne soirée
    Bisous

    J’aime

  6. Il m’en souviens de cette odeur agréable et comme tu le rappel des appels a venir déguster la chateigne grillée. Merci du partage qui fait encore frémir le bout de mon nez!
    Bonne soirée Marie;
    Bisous

    J’aime

  7. Une odeur spéciale à vous toutes et tous de là-bas, je comprends bien votre nostalgie. Bonne fin de ce jour Marie et agréable week-end tout entier ! Bisous♥

    J’aime

  8. Ah! Les marrons chauds. J’en parlais justement toute à l’heure à une amie. A la Toussaint, tous les ans on retrouvais, à la grille du cimetière, le marchand de marrons. Il tenait un magasin de graines, oiseaux, et autres choses. Il se postait tous les ans à la porte du cimetière! Que de souvenirs qui ne nous rajeunissent pas! Bon dimanche Bises

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :