Elle aurait aimé qu’il y eu de la brûme

Merci Anne pour le partage de cette journée triste et éprouvante. Bisous MTH

suzanne35

Elle n’aurait jamais penser être capable de verser tant de larmes, cela en était presque indécent, dans toute la foule rassemblée là, elle était la seule à ainsi se répandre… Le ciel était d’un bleu arrogant un ciel pour des jours heureux…Son grand-père était mort, pour elle c’était la fin du monde, tout du moins de son monde à elle, rien ne serait plus jamais pareil, le patriarche tant aimé et admiré de tous ne viendrait  plus présider sa  grande famille à table familiale, plus jamais son regard ne se poserait sur elle, avec tant de bienveillance et de tendresse qui lui faisait croire qu’elle était la huitième merveille du monde, en rentrant du cimetière, en ravalant ses larmes elle se promis défaire son possible pour essayer d’être digne de lui…Croquis_de_François_Tuloup_(1886-1975)_,_réalisé_par_le_négociant_en_tissu_servannais_Louis_Miniac_(1887-1952)

Voir l’article original

2 commentaires sur “Elle aurait aimé qu’il y eu de la brûme

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :