Un métier d’ antan,

TOURNEUR D’ORGUE DE BARBARIE?

pierre_champion

Instrument des rues  par excellence, son orgue  n’en popularisa pas moins la musique savante.

L’origine de l’instrument et de son nom pittoresque reste mystérieuse.

Peut-être a-t-il comme ancêtre la serinette, instrument  vosgien produisant déjà de la musique par des procédés mécaniques?

photo_2_serinette_de_rudesheim

Si construire un orgue de Barbarie est complexe, en jouer n’exige aucune compétence musicale: il suffit  de tourner la manivelle  à un rythme constant, et les cartons perforés reproduisent la mélodie.

orgue-de-barbarie_280x316

Aussi, dès le 18 ème siècle, l’orgue de Barbarie portatif devient-il l’instrument de prédilection des vagabonds: on peut  le louer à des facteurs, qui fournissent aussi des cartons.

photo-gros-chanterue-seraphin

c1e6f0e959c12da08eea34f6ac5cf160

Les chanteurs des rues l’affectionnent également, car il soutient leur voix et attire l’attention des passants.

Ainsi, le tourneur  d’orgue de barbarie  propage les airs à la mode.
Cependant on peut pointer sur les cartons  n’importe quelle mélodie.

Au 19 ème siècle , c’est l’orgue de barbarie  qui popularise des airs de Verdi ou de Strauss, qui, sans lui, n’auraient jamais quitté les opéras.
La fascination  du public pour cet instrument quasi magique décline à partir des années 1920: le gramophone puis la TSF le détrônent définitivement.220px-victorvphonographsugaa6-1

18.04.12 pré 11MTH

 

14 commentaires sur “Un métier d’ antan,

  1. Pas de ☼ dans nos prévisions de ce mardi pour nous : nuageux à 100% et entre 4° et 9°.
    Merci pour la présentation de ce beau métier d’autrefois, Marie ! Il me semble l’entendre.
    Belle journée à toi également et gros bisous♥

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Nini, je n’ai pas non plus le souvenir de cet instrument dans ma rue, sans doute sur les avenues où il passait plus de monde. Encore une belle journée ensoleillée Bisous et bonne journée MTH

      Aimé par 1 personne

  2. Dans mes jeunes années je me souvient que trois fois par semaine une dame venait à la gare jouer de l’orgue de barbarie, chaque passant lui donnait un sou ce qui lui permettait de vivre seulement avec ces dons. Bonne journée. Bisous

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Georges je n’ai pas de souvenirs d’un orgue de barbarie dans ma rue, mais le dimanche matin, il y avait un chanteur , les pièces tombaient des fenêtres…. après à la sortie du métro, il y avait aussi des chanteurs avec des partitions , je ne sais plus s’ils les vendaient ou si on leur donnait ce que l’on voulait. Autres temps mais malheureusement il y a toujours des SDF, il y en a qui est dans le hall su parking de la mairie de Troyes, je lui donne toujours une pièce et je le fais avec un sourire, souvent , j’étais gênée quand j’arrivais avec mes paquets de vêtements (souvent inutilement achetés) j’avais un peu honte…. Bisous et bonne journée, je pense aller au golf cet après-midi MTH

      Aimé par 2 personnes

  3. Nous en voyons de temps en temps lors d’animations organisées par la ville, fête de St Nicolas , fêtes estivales etc…J’aime beaucoup ce petit parfum d’antan qui s’égrène à l’occasion
    Bonne journée
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  4. Je me souviens en 2004-2005 en avoir encore vu un à Genève vers chez nous et il y en avait un aussi dans les rue basses en été mais plus jamais revu depuis pourtant c’est charmant. Bisous

    Aimé par 1 personne

  5. CC Bonsoir Marie! Ton article que j’ai lu avec intérêt m’a rappelé mon séjour à Morzine, avec l’asso avons visité « le Musée de la Musique Mécanique » aux « Gêts ».
    Inounliable visite. Plus de 500 instruments, du plus petit oiseau chanteur dans sa cage jusqu’ à l’orgue de Barbarie, puis allant jusqu’au limonaire qu’on trouve encore dans les manèges genre « carroussel ».
    Sublime!
    J’y avais acheté un CD de musique mécanique.
    J’aime beaucoup.
    Je l’ai ici le lien pour ceux qui veulent en savoir plus.
    http://www.musicmecalesgets.org/
    Ici, à 25 kms environs, dans la campagne amandinoise (Bruille saint amand)
    un café recevait dans les années 1950 à … 1980, environ les mariages, qui dansaient au son des notes d’un limonaire installé dans le fond du café. L’orgue est toujours installé, avec ses cartes perforées en état et pourrait reprendre du service…
    J’y suis allée, un jour, j’assistais à un de ces mariages.
    Voici le lien que j’ai trouvé
    https://www.lobservateur.fr/valenciennois/autour-de-valenciennes/2018/05/17/bruille-saint-amand-au-mutile-3-generations-autour-dun-orgue-centenaire/
    Mais je crois qu’il en existent d’autres!
    Merci Marie d’avoir éveillé ces souvenirs!
    Grosses bises!

    Aimé par 1 personne

    • Bonsoir Pélagie, je vais aller voir grâce à tes liens pour approfondir le sujet. et le café qui recevait les mariages , ce devait être interessant , et figures-toi que notre repas de mariage était servi dans le café du village, tenu par l’oncle de mon mari, souvenirs, souvenirs… Bisous et bonne soirée MTH

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :