Un métier d’antan,

2galement connElouis-borgex-repasseur-de-couteaux_a-g-12046844-8880726également connu sous le nom de rémouleur, il aiguisait tous les instruments tranchants.

Avant la seconde guerre mondiale, les repasseurs de couteaux, ou rémouleurs, circulent nombreux dans les villages comme dans les villes.

Ils ne se déplacent jamais sans leur banc, nommé ramoulette ou rabelette,

72254342selon les régions , une charrette  spécialement équipée à leur usage.
L’élément principal  de leur matériel est une lourde meule en grès, qu’ils font tourner à l’aide d’une pédale .
Au-dessus de la meule , une fontaine à eau  l’humecte pendant l’aiguisage .

Son tablier enveleppant  protège le repasseur de la limaille  et des éclaboussures.

Dans les rues , il s’annonce au cri de :  » Rémouleur, rémouleur! repasse  couteaux! repasse ciseaux ! »

En réalité , il redonne leur tranchant  à bien d’autres instruments  à usage privé ou professionnel: hachoirs et tranchoirs des bouchers

il_570xn-1351635878_tn8rciseaux des tailleurs, rabots des menuisiers, ….

11-ciseaux20tailleur20professionnel-art-01420mesure20102025cm-20112028cm-12-31cm

ancien-rabot-de-menuisier

En France, le métier  est une spécialités  des Yéniches, peuple nomade  vivant principalement en Alsace , en Allemagne  et en Suisse.

220px-jenische_um1890_muotathal_ch

Bonne journée à toutes et à tous,

18.04.12 pré 11MTH

 

 

 

 

18 commentaires sur “Un métier d’antan,

  1. Coucou Marie
    C’est la pluie de ces derniers jours qui arrose mon bonheur ! 😉 J’ai connu le rémouleur j’aimerais bien qu’il passe encore j’ai des ciseaux qui auraient bien besoin d’être affûtée !
    Gros bisous et bonne journée
    Mitou

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Mitou, je reviens de chez toi, j’y ai vu un tableau qui m’a bien plu, t’es douée , y a pas à dire! journée grise encore mais sans pluie ce matin Bisous MTH

      Aimé par 1 personne

    • Bonjour Claudine, et bien moi, je ne m’en souviens pas, alors que le vitrier si!!! bizarre la mémoire sélective. Il fait pluvieux et gris , trop doux pour la saison, nous commençons à avoir du rhume Bisous MTH

      Aimé par 1 personne

    • Coucou Georges, bizarrement je ne me souviens pas d’en avoir vu…. bizarre , bizarre, alors que le vitrier me parlait, il devait bien y avoir des couteaux et des ciseaux dans la maison qui avaient besoin de remoulage!!! J’ai parfois, souvent , la mémoire sélective! bisous MTH ps, je viens de refaire démarrer l’ordi de mon mari qui ne voulait pas s’ouvrir ce matin, fière de moi…. MDR

      Aimé par 2 personnes

    • Coucou Gisèle, les cris de ces artisans restent bien en mémoire, pour moi il y eut aussi le marchand de coeur à la crème qui se mettait au carrefour de 3 rues et appelait « coeur à la crème, coeur à la crème » et c’était fête quand ma grand-mère allait en chercher un. Bisous et bonne fin de journée MTH

      Aimé par 2 personnes

  2. Chez mes parents en Champagne, pas loin de chez toi, la matelassière s’installait dans le jardin pour refaire les matelas en laine.
    Les enfants observaient son travail et nous lui portions des rafraîchissements, le repas …
    Il y avait aussi le  » bouilleur de cru  » – pour mon père ! 🙂
    Ce métier n’existe plus non plus – bises et amitiés

    Aimé par 1 personne

    • Bonsoir France pas loin c’est où ? J’ai connu aussi une matelassière et le bouilleur de cru, c’est bien loin Bisous et bonne soirée Mth

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :