Bon jeudi,

pour moi, quand j’étais à l’école , le jeudi était un jour de repos, j’aimais bien car je ne me levais pas de bonne heure et ma chère grand-mère Alice me portait mon petit déjeuner au lit accompagné de mon hebdomadaire « Lisette », je déjeunais et après bien calée  par mes oreillers je lisais, le bonheur presque absolu.

41mnmu-uUUL._SX298_BO1204203200_

Puis enfin levée, je déjeunais avec ma « Mère-Grand » elle me faisait souvent une bonne purée de pommes de terre avec un morceau de rôti veau ou porc, il fallait qu’il en reste pour le dîner du soir avec mes parents .
Ensuite je partais pour le patronage, et là c’était aussi un grand bonheur, chez les Soeurs  il y avait un grand parc où nous faisions de bonnes parties  de « balle au prisonnier »  et où , le souvenir m’en est resté, la Soeur François , relevait ses grandes jupes  et couraient avec nous.

Si le temps n’était pas beau , c’est l’Abbé Martinet (cela ne s’invente pas!) qui nous projetais les aventures de Tintin et Milou. Je dois dire que l’Abbé portait bien mal son nom, il était très gentil ,très fluet, et toujours souriant.

417976

Ce qui n’était pas le cas de la Mère Supérieure  qui était  très sévère.

Ah les beaux jeudis de mon enfance……

18.04.12 pré 11MTH

 

13 commentaires sur “Bon jeudi,

  1. Bonjour. Pour moi aussi le patronage est un très bon souvenir.Je me souviens de pièces de théâtre que nous apprenions pour les jouer à l’occasion des fêtes et j’adorais.

    J'aime

  2. D’excellents souvenirs Marie
    Un peu semblables aux miens excepté pour ma grand-mère qui ne s’est jamais trop occupée de nous.
    Nous chantonnions la semaine des quatre jeudis en allant rejoindre le patronage de Brélevenez. L’abbé avait convaincu mon père qui « mangeait du curé » par conviction de nous laisser fréquenter nos petits camarades au patronage.
    Nous jouions au foot, et s’était l’abbé qui remontait ses chausses pour courir avec nous. Et l’après-midi passait vite, trop vite.
    17heures, nous avions droit de sa part au sempiternel : « Mesdemoiselles xxxxx, temps mort et quartier libre pour un petit quart d’heure ». Nous restions sur le banc de touche alors que les autres se regroupaient autour de ce saint homme pour écouter son prêche et prier.
    Bises et bon Jeudi

    J'aime

  3. Les jeudis pas de grasse matinée vu que j’ai toujours été une « lève tôt », le petit déjeuner à la cuisine et souvent de la lecture ou les devoirs. Pas de grand mère ni de patronage non plus mais vivant dans le sud, c’était les jeux dehors presque toute l’année, enfin quand ma maman m’obligeait à quitter mon livre.
    Des gros bisous encore tièdes, bonne journée.

    J'aime

    • Bonjour Claudine, je te souhaite une bonne journée, il a plu cette nuit et ce matin le ciel est gris mais…. il ne fait pas froid bisous et bonne journée MTH

      J'aime

  4. De bons et jolis souvenirs pour toi. Moi, j’ai rarement fait la grasse matinée trop content d’aller rejoindre mes copains pour faire toutes sortes d’activités. La neige hier soir qui à tournée à la pluie et ce matin belles éclaircies. Bon jeudi. Bisous

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Georges, tu ne m’étonnes pas du tout, tu devais être un gamin qui ne tenait pas en place et je supposes que tu as fait beaucoup d’activités sportives, mon Cher nous n’avons pas les mêmes valeurs MDR!!! mais ce qui ne nous empêche pas de correspondre avec plaisir (enfin pour moi,) bisous MTH

      Aimé par 1 personne

  5. coucou Marie
    De jolis souvenirs moi c’était le PLL patronage laïque Lorientais !
    on faisait du sport mais aussi des balades à la plage quand il faisait beau et puis
    quand j’ai eu 15 ans j’étais monitrice ! Ce sont aussi des bons souvenirs de camaraderie et d’amitié ! C’était Monsieur Rio qui dirigeait , cela ne m’empêchait pas d’aller aussi au Jeannette avec les soeurs c’était pour le premier le choix de mon père et le deuxième celui de ma mère !
    gros bisous et bonne journée
    MITOU

    Aimé par 1 personne

  6. Ma grand -mère portait le même prénom que la tienne , je n’allais pas chez elle le jeudi , maman étant libre aussi ce jour là puisqu’ enseignante mais je la voyais souvent chez nous . Nous allions promener ensemble à l’esplanade ou jouions à des jeux de société . Elle m’avait aussi appris à manier le crochet . Quand elle n’était pas là je jouais avec les autres enfants de la maison d’instituteurs que nous habitions , les activités ne manquaient pas car nous avions une grande cour, un petit bois à explorer et des vergers pas loin . Pas de patronage en ce qui me concerne puisque ce jour là mes parents étaient libres même si papa était pris par de nombreuses activités sportives auxquelles j’assistais de temps en temps .
    Je ne connais pas ce magazine Lisette , par contre je me souviens bien du journal de Mickey .
    Merci d’avoir ravivé certains souvenirs
    Bonne soirée
    Bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :