Du côté des patients, c’est parfois folklorique l’hôpital

Coucou Anne, c’est la vérité, c’est ainsi que cela se passe bon après-midi amitiés MTH

suzanne35

Les infirmières sont surchargées, elles n’arrêtent pas de courir et devraient bien chausser des patins à roulettes pour aller plus vite, nous, souvent ramollos, on les regarde s’agiter avec mauvaise conscience ,si l’on passe une nuit en observation aux urgences, on essaie de les déranger le moins possible ; si une envie pressante nous prend, on se dirige en vacillant vers les toilettes s’agrippant sur un pied à sérum en priant pour ne pas s’écrouler au milieu du passage, la bouche sèche et un peu pâteuse, on demande au petit veinard qui à eu la chance de recevoir une bouteille d’eau, de nous en donner quelques gouttes…..Les écloppés qui arrivent ne nous impressionnent même plus, les plus amochés passeront avant nous, c’est normal, on n’a plus aucune notion du temps, et l’on fini par perdre aussi toute pudeur, tous à la même enseigne et l’on finit parfois par se payer…

Voir l’article original 11 mots de plus

Un commentaire sur “Du côté des patients, c’est parfois folklorique l’hôpital

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :