Où il s’agit d’un métier,

C’est  » un métier improbable »

LA RAVAUDEUSE D’EMOTIONS,

<< Un jour j’aperçois , au bout d’un chemin de ciel, une femme étrange.

Elle est assise près d’un coussin de lune.
Seules ses mains s’agitaient sur des travaux invisibles .
Parfois, elle cueillait une perle de larme  au bord de ses yeux et la déposait  dans une boîte à nuages.
Parfois , elle filait  d’éphémères fils de brume  qui devenaient des liens de neige.

Discrètement je m’approchais:

  • Dis-moi, qui es-tu? que fais-tu? Quel est ton métier?
  • Je suis la ravaudeuse d’émotions , un métier trop oublié. je vais te raconter….
  • Alors dans un murmure elle se met à chanter:
  • Des émotions qui blessent
  • Avec laines soyeuses,
  • Reprise les détresses
  • Raccommode les coeurs
  • Je brode aussi les peurs
  • Sur des trames d’écume
  • En coton de douceur
  • Et dentelles de brume
  • Pour de nouveaux voyages.
  • Rapièce les nuits noires
  • Trouées de solitude
  • Avec des fils d’espoir,
  • De joie et de quiétude
    Je recouds la confiance
  • Sur velours de silence.
  • Déchire les colères
  • J’en fais carrés de paix
  • Pour couvrir les frontières
  • D’un long patchwork épais,
  • Pour transformer le monde
  • En une immense ronde.
  • Cueille aussi les sanglots
  • de toutes les souffrances,
  • En fais des perles  d’eau Pour parer l’existence
  • De colliers de bonheur
  • D’amour et de chaleur.

Son chant terminé, elle me tendit ses mains et me dit:

  • Tiens emporte avec toi ces tresses de sagesse et ces écheveaux d’amour… ce sera mon cadeau.
    Je repris mon chemin, serrant contre mon coeur mes précieux trésors.>>

C’est signé:  Marie Minoza – métiers improbables- Les Anthologies éphémères-.

  • J’ai trouvé ce texte  très beau, j’aimerais bien qu’elle existe cette « Ravaudeuse d’émotions »……

Bon mardi,

18.04.12 pré 11MTH

 

 

5 commentaires sur “Où il s’agit d’un métier,

  1. Jolie poème, dommage qu’on ne trouve pas cette dame. Un demi ciel bleu, mais une t° douce, l’idéal. Gros bisous

    J'aime

  2. Je l’ai lu dans le livre des anthologies éphémères auquel j’ai participé. Texte talentueux et si beau. Métier de rêve à tous les sens du terme. Belle journée. Bisous

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :