pour ce dimanche, je vous mets ci-dessous un article que j’ai bien aimé,

Ecrit par Anne-Dauphine Julliand – Journaliste et écrivain.

DEPAREILLEES,

<< Ce n’est pas une affaire de coquetterie, cette fois-çi, mais je sais déjà  quelles chaussettes je porterais le 21 Mars prochain.
Tout comme je me souviens  de celles que je portais le 21 Mars dernier.
En revanche  je n’ai aucune idée de  celles que j’avais  aux pieds le 20 ou 22  Mars, ni aucun autre jour  de l’année. Juste le 21 Mars.

Ce jour là, je porterais  des chaussettes dépareillées. Franchement dépareillées.

L’une rouge  à fleur blanche, l’autre  jaune à pois bleus , sans doute.

Pour être sûre que leur différence ne passe pas inaperçue.
Certains croiront  que je n’étais pas bien réveillée ou que je me suis habillée dans le noir.

Pas du tout! Mon choix est parfaitement réfléchi.
Vous verrez d’ailleurs, je l’espère, que je ne serais pas la seule  avec des chaussettes dissemblables aux pieds.
Ne vous y méprenez pas , ça n’a rien à voir  avec l’arrivée du printemps.!

Le 21 Mars est la Journée mondiale de la trisomie 21.

Et ce jour là, nous sommes tous  invités à arborer des chaussettes dépareillées, en signe de soutien aux personnes atteintes de ce syndrome.
Cette campagne ludique  a été lancée il y a quelques années pour changer le regard sur la différence.

Changer le regard sur la différence, c’est regardé la réalité de l’humanité en face, sans nier ses dissemblances.

Changer  de regard sur la différence, c’est vaincre nos peurs.
Parce que ce regard qui souvent se fixe sur la pointe des pieds pour ne pas voir, ou au contraire dévisage, qui réduit l’ autre à ce qui nous sépare, ce regard si l’on y plonge, cache une peur profonde.

Nous avons peur  de ce et de ceux dans lesquels  nous ne nous reconnaissons pas.
De ce et de ceux qui nous demandent de nous adapter, de remettre en question nos habitudes, de reconsidérer nos certitudes.
Et pourtant c’est tout ce qui nous fait avancer, grandir aussi. GRANDIR ENSEMBLE.

Alors j’espère que ,le 21 Mars prochain , les chaussettes dépareillées fleuriront sur tous les pieds.
Pour se rendre  compte comme le dit si bien la maman  de la petite Louise, qui tient la page Facebook<< Louise &co., que même avec des chaussettes différentes , on avance comme les autres.>>

Je vous invite à aller sur le site, c’est  très instructif.

Je mettrais moi aussi le 21 mars des chaussettes dépareillées.

bon dimanche,

 

18.04.12 pré 11MTH

10 commentaires sur “pour ce dimanche, je vous mets ci-dessous un article que j’ai bien aimé,

  1. Coucou Marie
    Pour faire avancer la différence je suis prête à porter des chaussettes dépareillées 😀
    Gros bisous et bon dimanche
    Mitou

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne pense pas mettre des chaussettes dépareillées ce jour là (je me sentirais trop mal à l’aise) mais je m’entends très bien avec les trisomiques que je rencontre, que j’apprécie. Ceux que nous voyions en établissements, sont directs, sans chichis, ils ont un coeur énorme et Pierre et moi avons grand plaisir à les retrouver chaque trimestre. Bises. Bon dimanche. FRANCOISE

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Françoise de part votre action, c’est sûr que tu portes un regard bienveillant sur ces personnes, je trouve que maintenant les comportements ont changé, mais c’est peut-être parce que je ne sors plus beaucoup . bisous et bon dimanche à vous 5 MTH

      Aimé par 1 personne

  3. pas de chaussettes dépareillées, mais j’aime les trisomiques. Quand je travaillais à Paris je prenais le train et il y avait ces enfants différents accompagnés de leur maman qui grimpaient sur mes genoux sans que ça me dérange. En Tunisie ils sont bien accueillis, gâtés par le personnel des hôtels et j’ai, en face de chez moi, une jeune femme trisomique, plus de 30 ans, mais restée comme une enfant, il m’a fallu l’apprivoiser car elle est craintive et maintenant elle me salue, parfois me tend juste la main et parfois m’embrasse .
    Bon dimanche et gros bisous.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Colette, effectivement cela ne m’étonne pas de toi, un « coeur gros comme ça », tu ne te plains jamais malgré que la vie ne t’ai pas fait de cadeau. Admiration ma chère cousine bisous et bon dimanche MTH

      Aimé par 1 personne

  4. Coucou Marie …Je me souviens de la journée « chaussettes dépareillées » de l’an passé … belle initiative, mais il faut surtout se rendre compte qu’il faut les accepter et les aimer comme ils sont… ce que certains oublient trop souvent ! Que ce soit trisomique ou autre handicap ! Dire que certains ne s’en préoccupent même plus ….
    Pour les chaussettes … chez moi c’est dépareillé tous les jours en ce moment 😊😉😉
    Gros bisous Marie, bon dimanche

    Aimé par 1 personne

  5. Il faudra que je me souvienne de la date , pas de problème pour porter des chaussettes dépareillées . Une bonne initiative pour faire évoluer le regard qui reste encore trop stigmatisant pour les personnes en situation de handicap . Il peut entraîner un vrai blocage chez certains, c’était un des principaux défis que j’avais à relever quand je travaillais.
    Bon dimanche
    Bises

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :