Les légendes d’Asie,

Cela se rapporte au chat.

 » Et je salue en toi, calme penseur, deux exquises vertus: scepticisme et douceur »

Jules  Lemaître  –  

photo-de-chat-toyger-prix-les-plus-beau-chat-beau-chaton-le-plus-beau-chat-du-monde-le-toyger-chaton-toyger-les-chats-les-plus-mignon-du-monde-les-chats-les-plus-mignons-race-chat-image

En Asie, le chat a une image bénéfique.
Il est considéré comme un animal protecteur, presque comme un talisman.
On lui attribue même des dons extrasensoriels.

Au Japon , par exemple , les marins  croient au pouvoir  du « mike-neko » , le chat tricolore , blanc rouge et noir , qui en grimpant au mât des navires, éloigne les âmes des naufragés errant sur les vagues.

xlight-1051_453-tricolore

Une légende asiatique  vante quant à elle , la philosophie du chat.

En effet, de tous les animaux réunis autour du corps de Bouddha pour pleurer sa mort, le chat et le serpent  ont été les seuls à croire  à l’immortalité du sage et à ne pas s’apitoyer.

Une  autre légende , provenant  d’Indochine , explique  l’origine du sacré de Birmanie.

Elle raconte  qu’un chat tout blanc nommé Sinh, dont « les oreilles, la queue , le nez et l’extrémité  des membres  étaient de la couleur du sol »

demeurait auprès de la déesse aux yeux de saphir, Tsun Kyan Tsé.

Un jour , alors que le grand prêtre  Mun Ha  vint à mourir, et que son âme dut pénétrer  le corps d’un animal , ce fut Sinh qui fut choisi.
Les yeux du chat  devinrent alors bleus immenses et profonds comme les yeux de la déesse.

C’est pourquoi, dès ce jour , il fut interdit  de tuer un chat sous peine d’être » condamné à souffrir sa vie entière. »

pour ma part j’aime tous les chats, avec un préférence pour le chartreux,

mais j’aime aussi le chat de gouttière commun,

Un chat tout noir avec des yeux verts , j’aime aussi,

et j’aime aussi bien sûr notre Miquette qui est rousse et blanche.

et pour finir cette image attendrissante.

Bon vendredi,

18.04.12 pré 11MTH

 

16 commentaires sur “Les légendes d’Asie,

  1. Les petits chats
    Gaston Couté
    Hier, la chatt’ gris’ dans un p’quit coin
    D’ nout’ guernier, su’ eun’ botte de foin,
    Alle avait am’né troués p’quits chats ;
    Coumm’ j’pouvais pas nourri’ tout ça,
    J’ les ai pris d’eun’ pougné’ tertous
    En leu-z-y attachant eun’ grouss’ piarre au cou.

    Pis j’ m’ai mis en rout’ pour l’étang ;
    Eun’ foués là, j’ les ai foutus d’dans ;
    Ça a fait : ppllouff!… L’ieau a grouillé,
    Et pis pus ren !… Ils ‘tin néyés…
    Et j’sé r’parti, chantant coumm’ ça :
    « C’est la pauv’ chatt’ gris’ qu’a pardu ses chats. «

    En m’en allant, j’ai rencontré
    Eun’ fill’ qu’était en train d’ pleurer,
    Tout’ peineuse et toute en haillons,
    Et qui portait deux baluchons.
    L’un en main ! c’était queuqu’s habits ;
    L’autr’, c’était son vent’e oùsqu’était son p’quit !

    Et j’y ai dit : « Fill’, c’est pas tout ça ;
    Quand t’auras ton drôl’ su’ les bras,
    Coumment don’ qu’tu f’ras pour l’él’ver,
    Toué qu’as seul’ment pas d’ quoué bouffer?
    Et, quand mêm’ que tu l’élév’rais,
    En t’ saignant des quat’ vein’s… et pis après ?

    Enfant d’ peineuse, i’ s’rait peineux ;
    Et quoiqu’i fasse i’ s’rait des ceux
    Qui sont contribuab’s et soldats…
    Et, – par la tête ou par les bras
    ou par… n’importe ben par où ! –
    I’ s’rait eun outil des ceux qu’a des sous.

    Et p’t-êt qu’un jour, lassé d’ subi’
    La vie et ses tristes fourbis,
    I’ s’en irait se j’ter à l’ieau
    Ou s’foutrait eun’ balle dans la pieau,
    Ou dans un bois i’ s’accroch’trait
    Ou dans un « cintiéme » i’ s’asphysquerait.

    Pisqu’ tu peux l’empêcher d’ souffri,
    Ton pequiot qu’est tout prêt à v’ni,
    Fill’, pourquoué don’ qu’ tu n’ le f’rais pas ?
    Tu voués : l’étang est à deux pas.
    Eh ! bien, sitout qu’ ton p’quiot vienra,
    Pauv’ fill’, envoueill’-le r’trouver mes p’tits chats !… «

    Gaston Couté

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai toujours eu un(e) chat , c’est un animal affectueux , fidèle et libre à la fois ….En plus , il a l’art de m’apaiser……Aujourd’hui , je n’en ai plus malheureusement …..Et je crois que je n’en voudrais plus si on m’en proposait un ……Je suis trop triste quand ils s’en vont ….
    F.

    Aimé par 2 personnes

    • Bonjour l’Ami, je te comprends , perdre son animal est toujours un déchirement de plus les chats s’en vont pourquoi mystère ou se font écraser ce qui arrive chez nous où ma fille a perdu un chat écrasé, un chat jamais retrouvé, mais ils en ont repris deux dont un vient de se faire « buter » par une voiture, il du être opéré bassin fracturé! alors je ne sais pas ce qu’il y de mieux , avoir un chat et savoir tout ça ou ne pas en avoir? Bisous et bonne journée MTH

      Aimé par 2 personnes

  3. Bon Jour Dame Marie, encore un bel article qui va en émerveiller plus d’un(e) ❤️ Je te souhaite une excellente journée !☀️ Bisous 😘

    J'aime

  4. Une page superbe concernant les légendes asiatique sur les chats. Le Mike neko est franchement super, et le chat tout noir aux yeux verts me fait penser à feu mes jumeaux, Tic et Tac. Mais ta Miquette est très belle aussi.
    Bises et bon vendredi

    J'aime

  5. J’adore les chats. Je suis comblée. Merci. Bisous et bonne fin de confinement.

    J'aime

  6. Je vais copier les légendes des chats pour l’envoyer à mon à mes deux fils. Ils aiment beaucoup les chats, ils seront sans doute intéressés. Belle soirée Marie
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  7. Moi de même, Marie, j’ ❤ tous les chats sans aucune exception. Je suis incapable d'en rencontrer un sans lui parler 😀 !
    Bisous ❤

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :