Faisselle enchantée

Bonsoir, j’aime bien ce conte de fée, j’adore ce genre de billet bonne soirée ert douce nuit Bisous MTH

Les faits Plumes

On l’appelait la fée, celle, qui vendait son fromage dans des moules effet mer et père forêt. L’acidulé des saveurs enchantait les gourmands. Ils transformaient les pailles en sons en entendant leur tour bien patiemment devant la porte de la fée, celle qui faisait son fromage d’après une recette qu’elle connaissait par cœur. Avant de les vendre, elle les goutait et c’est ce qui faisait toute la différence. C’est le moment qu’elle pré ferré, car la fée, selle à la main, telle l’héroïne d’un lai courtois et un peu décalé, s’imaginait enfourcher un cheval blanc dont elle sollicitait la chair feuilletée et veloutée des sabots pour rattraper les caillettes et semer les vilaines sorcières sur leur bas lait.

© Les faits Plumes

Fée à cheval», Eileen Hersey
© Eileen Hersey

Voir l’article original

2 commentaires sur “Faisselle enchantée

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :