Camille Fauré (1874-1956)

Bonjour Swannaëlle, c’est magnifique, merci pour ce beau partage bon après-midi, ici sous une pluie battante Amitiés MTH

LES FARANDOLES DE SWANNAËLLE

Une petite merveille !

À l’orée des années 20, la production d’émaux de Limoges, tombée en désuétude à la fin du XIXe siècle, connait un nouvel essor en la personne de Camille Fauré (1874-1956). Entrepreneur de génie, il sut saisir l’air du temps dans ses ateliers actifs de 1920 à 1980.

Ses débuts

Arrivé à Limoges en 1880 avec un père peintre en bâtiments, la carrière de Camille Fauré semble tracée et à 21 ans il reprend tout naturellement l’activité de son père décédé en se positionnant sur un marché de niches.

Il fréquente alors les milieux artistiques de Limoges et en particulier les émailleurs.

1920, le tournant

En 1920, Camille Fauré embauche l’émailleur confirmé Alexandre Marty pour créer des vases à décor flammé et givré dans la tradition des productions de Limoges. Cette production s’adresse à une clientèle bourgeoise et les vases produits à cette époque sont signés «…

Voir l’article original 218 mots de plus

5 commentaires sur “Camille Fauré (1874-1956)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :