Un métier d’autre fois,

Le TONDEUR DE CHIENS,

Il opérait avec goût et délicatesse, à tel point  qu’on aurait pu le dénommer  « coiffeur pour chiens ».

Au début du XX ème siècle , le tondeur pour chiens travaille en ville, seul endroit  où l’on entretient  des animaux familiers;

Il ne s’établit pas dans une boutique , mais sur les quais  d’un fleuve, à proximité  de l’eau dont il a besoin.

En effet , avant la tonte, un shampooing s’impose.

Des domestiques lui apportent les chiens en provenance des beaux quartiers. .

Leurs maîtres, ou plus souvent leurs maîtresses, leur ont fait moult recommandations.

Il ne s’agit  bien évidemment  pas de tondre intégralement , tels des moutons , ces bêtes élégantes.

Le tondeur manie  artistiquement  ses ciseaux et sa tondeuse mécanique.

Il laisse aux pattes , à la queue ou au sommet de la tête  des touffes décoratives.

Il taille aussi les ongles et va même jusqu’à curer les oreilles  des chiens.

Son oeuvre accomplie , il balaie soigneusement les poils tombés.
Non qu’il se soucie  de laisser l’endroit propre, mais il les revendra à un tisserand pour la fabrication de la feutrine.

Maintenant  on emmène son chien chez la toiletteuse .

J’adore « la bouille du chien ».

Je vous souhaite une excellente journée,

18.04.12 pré 11MTH

6 commentaires sur “Un métier d’autre fois,

  1. Merci pour cet article qui nous montre un métier qui se faisait avent en plein air .
    Je n’ai jamais eu recours pour mes chiens à la toiletteuse , le poil ras ne nécessitant pas de tonte .
    Bonne journée Marie
    Bises

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :