Un métier d’Autrefois,

MARCHAND DE BALAIS,

Il parcourait les rues en hélant les ménagères , les boutiquiers et les domestiques.

Les premiers balaisiers viennent vendre en ville les balais rudimentaires qu’ils ont eux-même fabriqués avec de la bruyère, du genêt ou de la paille.

Balai de bruyère.

La ville de Lapalud, dans le Vaucluse, s’honore encore aujourd’hui d’avoir été la capitale des balais.

A cette époque elle devient pionnière  dans l’utilisation du sorgho, plus souple que la paille.

Apparaissent  alors des camelots spécialisés.

Ils proposent un large choix d’articles : balai plat, brosse en racines de chiendent, des plumeaux…

Ils parcourent les rues courbés sous le poids de leur harnachement, précédés par leur cri:  » des balais, faudra-t-il des balais? « 

A une époque  où la notion d’hygiène  domestique commence  à se répandre, ce commerce est apprécié.
Les plumeaux  destinés au dépoussiérage des objets fragiles , trouvent preneurs dans les  bonnes maisons.

(plumeau actuel en plume d’autruche vendu au moins 50 euros.)

Les marchands de balais font aussi souvent  le commerce des éponges pêchées en Méditerranée et réservées à la toilette.

Ils vont néanmoins subir , au cours des premières décennies du XXème siècle , la concurrence des marchands de couleurs, qui dans leur boutique , présentent une gamme exponentielle  de produits ménagers.

Quand j’étais petite  (enfant plutôt car petite je le suis de plus en plus) j’aimais bien  y aller, il y avait une odeur que j’appréciais. On ne disait pas je vais  à la droguerie  mais chez le marchand de couleurs.

Je vous souhaite un bon jeudi,

jeudi7

18.04.12 pré 11MTH

10 commentaires sur “Un métier d’Autrefois,

  1. C’était un beau métier Marie. Comme j’aimais les balais de ma grand-mère confectionnés avec des genêts !
    Bises et bon jeudi de l’Ascension

    Aimé par 1 personne

  2. Mais je n’ai pas envie de faire le ménage Marie … 😂
    Le balai de la deuxième photo me « parle » … je me rappelle de ce genre de balai fabriqué avec des branchages ou des brindilles … mon papa en avait toujours un à portée de mains !
    Gros bisous, belle journée

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Nini, comment ça pas envie de faire le ménage? et bien ça alors je n’en reviens pas. Mais… je te comprends je viens de passer un moment dans la douche , il y a peu de joints mais ils s’encrassent quand même. Bisous MTH

      Aimé par 1 personne

    • Coucou Martine, je suis comme toi, en écrivant le billet , il me semblait que je sentais cette odeur ou plutôt le mélange de ces odeurs, j’aimais bien. Bisous MTH

      Aimé par 1 personne

  3. Bel article sur ces métiers disparus ! le balai de bruyère était beaucoup utilisé par les services communaux . Bon jeudi, pluvieux ce matin. Bises

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :