Ici et Maintenant, un texte d’Anne-Dauphine Julliand.

J’aime  beaucoup ce qu’écrit cette personne  journaliste et écrivain.

Je partage donc ce texte .

<< Voilà enfin l’été!

Il faut bien avouer que, cette année, nous sommes nombreux  à attendre cette belle saison avec une impatience accrue.

Après des mois difficiles, éprouvants pour beaucoup d’entre nous , l’été annonce la douceur , la détente les vacances.

Comme une impression de retrouver l’air pur et la lumière  après un tunnel dont on ne voyait plus la fin.

Avant la réouvertures des commerces , sur les vitrines des boutiques , sur les devantures des restaurants , dans le hall des cinémas, mais aussi sur de nombreux panneaux publicitaires , la formule  était la même  , enjouée et soulagée:  » On est heureux de vous retrouver. »

Dans les conversations aussi , l’expression est fréquente.

Elle remplace les baisers  et les embrassades, qui eux, tarderont encore  à être autorisés.

Se retrouver, partager, fêter et savourer le bonheur d’être ensemble .

De vivre  ensemble.

Se retrouver à ,une terrasse ensoleillée, dans la fraîcheur d’une salle obscure , dans l’ambiance joyeuse d’un restaurant.

Dans les rues mêmes. Que c’est bon!

Plus  d’une année  pendant laquelle  beaucoup ont expérimenté la solitude .

Souvent les plus fragiles d’ailleurs.

Les étudiants isolé dans leurs  logements  exigus, les personnes âgées ^privées de la visite  de leur famille.

Ceux qui se sentaient seuls  l’ont été encore plus, parfois connectés  mais coupés de la présence de l’autre.Celle dont nous ne pouvons npus passer.

On oubliera vite sans doute , une fois « la vie normale » revenue, la nécéssité de cette présence physique dans nos vies .

Parce que souvent , on réalise l’importance  des choses quand elles nous manquent.*C’est la  réflexion que l’on prête à Jacques Prévert:  » On reconnaît  le  bonheur  au bruit qu’il fait quand il s’en va. ».

Alors essayons  au coeur de cet été libéré , de profiter de chaque trouvaille , de savourer la joie d’être ensemble , de prendre conscience du bonheur: « ICI ET MAINTENANT ».

Jacques Prévert.

 Je vous souhaite un bon samedi,

18.04.12 pré 11MTH

12 commentaires sur “Ici et Maintenant, un texte d’Anne-Dauphine Julliand.

  1. Très bien à lire, je me réjouis pour la France et les français faute de me réjouir pour la Tunisie où ça ne s’arrange pas par la faute des tunsiens, de leur insouciance, comme toujours ils attendent de l’aide des autres et ne font rien par eux mêmes. A part ça il fait chaud, le ciel et gris mais c’est une chaleur lourde aussi je vais vite sortir et le reste de la journée ça sera repos. Bonne journée, gros bisous.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Colette, ici c’est nuageux après le soleil de ce matin mais contrairement à toi, il fait frais! Vas tu être à nouveau confinée? ce n’est pas rien on n’en voit pas le bout de cette pandémie , d’autant qu’en France les gens ne se font plus vaccinés, ils se croient sauvés, mais s’en est loin. Bisous bonne journée MTH

      Aimé par 1 personne

    • Bonsoir Colette nous avons eu une journée grise, le soleil bien présent ce matin a vite disparu, il fait frais, comme je n’avais pas à sortir, cela ne m’a pas dérangé. Je te souhaite un bel après-midi Bisous MTH

      Aimé par 2 personnes

  2. Soyons heureux de nous retrouver, mais sans oublier que ceux qui sont seuls, le plus souvent, resteront sans doute seuls…
    Très belle page, Marie. Merci pour ces mots offerts.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :