Sur la poésie…

En 1963, le poète chilien Nicanor Parra rédigeait un manifeste dont voici quelques vers du début, ainsi que sa conclusion:

<< Pour nos aîné

La poésie fut un objet de luxe

Mais pour nous

C’est un article de première  nécessité:

Nous ne pouvons pas vivre  sans poésie.

 

 A la poésie  des nuages

Nous autres nous opposons

La poésie de la terre ferme

  • Tête froide, coeur chaud

Nous sommes  terre-fermistes décidés

A la poésie du café

A la poésie de la nature

A la poésie de salon

La poésie de la place publique

La poésie de protestation sociale.

 

Les poètes sont descendus de l’Olympe.

 

J’ai trouvé  cet extrait  à la page 10 du livre  de Cécile Coulon :  » noir volcan ».

Je vous souhaite un bon mardi,

 

18.04.12 pré 11MTH

3 commentaires sur “Sur la poésie…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :