La petite histoire du marchand de gaufres.

Son commerce ne connut  le succès  qu’au XXème siècle , avec la disparition des marchands de plaisirs.

Marchands de plaisirs, je ne connaissais pas.Alors je me suis renseignée:

La marchande d’oublies ou de plaisirs vendaient  des gâteaux faits dans une pâte dorée, croquante, mince comme  du papier, en forme d’entonnoir, coupé en  deux dans le sens  de la hauteur.

L’oublie est l’ancêtre de la gaufre.
Cette pâtisserie non grasse  dérivée de l’hostie est cuite entre deux fers.

Elle porte des images ou des maximes pieuses, imprimées par le fer de cuisson.
Sous Saint Louis, les oublyeurs s’organisent en confrérie, dont seuls les membres peuvent vendre les oublies à la criée, dans les rue  ou sur le parvis des églises.
A la fin du second Empire, les oublies changent de noms: on les appelle désormais « plaisirs ».
Mais ces pâtisseries disparaîtront après la Première Guerre mondiale.

La gaufre profite de leur déclin  pour prendre progressivement leur place.
Le fer à oublies articulé  permet de confectionner cette nouvelle douceur.

Ce sont d’ailleurs  les alvéoles de cet appareil évoquant une ruche qui lui donnent son nom de « gaufre » qui provient du latin « gafrum » qui signifie rayon de miel.

Le marchand de gaufres installe sa baraque roulante aux abords des lieux de loisirs.
Il possède un solide avantage  sur le marchand de plaisirs: ses pâtisseries sont servies chaudes.

de la plus  simple aux plus sophistiquées.

J’avoue que je préfère les gaufres nature, juste  avec un peu de sucre glace.

Bonne journée,

18.04.12 pré 11MTH

13 commentaires sur “La petite histoire du marchand de gaufres.

  1. Merci Marie pour cette très instructive
    Je n’en mange pas beaucoup , je n’y pense pas en fait ..
    Bonne journée Marie
    Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Marie,
    Me parler de si bonnes choses de bon matin n’est pas permis (sourire). J’ai aimé apprendre bien des détails sur le marchand de gaufres que je ne connaissais pas. Dans ma campagne gersoise cela n’existait pas ou plus.
    Bonne semaine, bises à vous deux, à bientôt Marie !
    Maite

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :