En colère mais surtout un peu triste,

A cause d’une information:

Ils ont déplacés les « drogués » du 19 ème à Pantin , à la Porte de la Villette!

Il s’avère que c’est le quartier de mon enfance.

Pendant la guerre et juste après, derrière l’immeuble  où nous demeurions  c’était  » la zone ».

Une friche avec ça et là des abris en  papier goudronné , il me semble, il y avait  des rats,  mais surtout des  très pauvres.

Nous n’étions pas bien riches mais au moins mes parents travaillaient, nous avions un toit, un tout petit logis, mais nous étions à l’abri.

Toutes les personnes qui vivaient dans cette rue  étaient « logés  à la même enseigne »  pas de « bourgeois » . Nous, les gosses de cette époque , on pouvait jouer dans la rue sans crainte .
Une interdiction toute fois, défense d’aller dans « la zone ».

Et puis  après quelques années, la municipalité de Pantin a fait  de cette zone un square, très beau à mes yeux d’enfant. C’était quand même mieux.

Que sont devenus les gens de la  zone, je n’en ai jamais rien su, ce que je savais c’est que nous avions maintenant  un parc pour jouer, avec des bancs où les  vieux  (c’était plutôt des vieilles car la guerre de 14-18 avaient laisser des veuves, mes deux grands mères par exemple), pouvaient s’asseoir , des jeunes mamans pouvaient promener leurs bébés.

Nous pouvions aussi couper au travers pour gagner la station de métro « Porte de la Villette » au lieu de faire le tour par l’avenue.

C’était  bien!

Et maintenant  on ramène des gens pour les parquer là, avec leur drogue, retour à la zone  c’est sûr!

C’est bien triste, on refait le chemin à l’envers et ce n’est vraiment pas  ce qu’il fallait faire.
Je pense que s’il faut absolument  ouvrir  des salles de shoot , cela devrait se faire dans l’enceinte d’un hôpital afin que ces personnes puissent être soignées.

Et voilà où on est arrivé, construire un mur!!! j’ai honte!

Mais là, les déplacer d’un ou deux kilomètres, c’est se fiche du monde et des habitants de Pantin.

Les parisiens n’en veulent pas , mais les autres non plus!!

Alors oui , je suis triste.

Je repense à la joie que nous avions éprouvés quand le square s’est ouvert

Je trouve ce retour en arrière  inacceptable.

Voilà, c’est dit ou plutôt  j’ai écrit mon ressenti, cela ne change strictement rien, mais fallait que je le fasse.

Ce n’était certes pas « un beau quartier » mais j’y ai passé une enfance heureuse.

L’école Sadi Carnot où j’ai été jusqu’à mon entrée en 6 ème.

Ci-dessous un très mauvais souvenir: la piscine!!!

Le maître nageur m’a poussé  en me « gueulant dessus », je ne voulais pas y aller, forcément je suis  allée au fond et quand je remontais il me tendait  la perche et quand j’essayais de m’y accrocher il se reculait, à la fin il a été obligé de sauter pour me repêcher et là qu’est ce que j’ai pris!

Je n’y suis jamais retournée, je me planquais avec quelques autres qui avaient  subi le même sort dans les cabines.

Notre maîtresse ne nous a jamais dénoncé.

Inutile de vous dire que j’ai appris à nager très tard  et je suis loin d’être à l’aise où je n’ai pas pieds.

Je vous souhaite une bonne journée.

18.04.12 pré 11MTH

15 commentaires sur “En colère mais surtout un peu triste,

  1. Tu as raison Marie, ce mur construit à la hâte entre Pantin et Paris en déplaçant une fois de plus les drogués, cette fois-ci sur Pantin, est intolérable. Créer une zone d’apartheid en France est très grave ! Et une fois de plus c’est encore diviser les riverains…
    Bises et bon mardi

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Marie
    Il y a de quoi être fàcher par cette situation déplorable
    Personne n’envisage de soigner ces personnes ????
    Enfin !!!
    Bises Marie

    Aimé par 1 personne

  3. Déplacer un immense problème au lieu d’essayer de le résoudre il y avait certainement d’autres solutions je plains sincèrement tous ces riverains qui ne sont ni écoutés et donc pas entendus. C’est triste de voir toutes ces personnes drogués qui errent.
    Gros bisous et bonne journée

    Aimé par 1 personne

  4. Et dire qu’on a fêté la démolition du mur de Berlin  » le mur de la honte » dans la liesse !!! Construire un mur et hop le problème est réglé. J’ai tout de suite pensé à toi quand j’ai vu l’info, même si des lieux de ton enfance je me souviens surtout de votre petit appartement que je n’ai jamais trouvé moche, au contraire, j’y trouvais une famille, ma famille . Gros bisous.

    Aimé par 2 personnes

    • Bonjour Colette, merci tu me mets du baume au coeur, je suis contente de savoir que tu as gardé un bon souvenir de chez nous. J’espère que tu es complètement rétablie et que la chaleur est moins forte, ici, c’est l’Automne , il fait frais Bisous bonne journée MTH

      Aimé par 1 personne

  5. Je suis bien d’accord on a déplacé le problème…
    Et ce mur n’est pas très honorable…!
    La drogue est vraiment un fléau.
    Bises
    Ninie

    Aimé par 1 personne

  6. Bonsoir Marie, je comprends très bien ta colère. À l’heure actuelle nous vivons dans un monde de plus en plus cruel et le pire c’est que les gens qui font ça n’ont pas de remords ni de regrets.
    Je te souhaite une bonne soirée. Bisous.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :