C’est le jour de gloire de cette petite clochette,

que l’on nomme Muguet et qui porte bonheur.

Deux légendes à son sujet:

<< Le muguet  serait issu des larmes  de Marie  au pied de la croix>>

ou

<< bien du sang de saint Léonard  combattant  un dragon>>

J’avoue que  ni l’une ni l’autre de ces légendes ne m’agrée,

En effet le muguet ce sont de clochettes blanches, rien à voir avec les larmes de La Vierge Marie  car pour ma part , je crois plus à des larmes de sang quand elle a pu prendre dans ses bras son fils crucifié.

Pour l’autre légende  toujours du rouge et du sang , rien avoir avec la joliesse du muguet.

Ceci est juste ce que je pense, et il doit bien avoir une explication plausible pour illustrer ces deux légendes.

Je rechercherais ultérieurement.

 

J’espère que vous avez passé une agréable journée.

Je vous souhaite une bonne soirée à toutes et à tous,

 

 

 

 

cropped-18.04.12-pre-11MTH

8 commentaires sur “C’est le jour de gloire de cette petite clochette,

  1. Je ne connaissais pas ces légendes !
    Avril est parti alors en mai fais ce qui te plaît…
    Je vous souhaite une bonne nuit
    Bises
    Ninie

    Aimé par 1 personne

  2. J’en ai trouver quelques unes Marie :

    Dans la mythologie, on raconte que le dieu Apollon aurait créé le muguet afin d’offrir à ses neuf nymphes aux pieds nus un tapis doux et parfumé sur lequel marcher.

    La légende chrétienne narre l’histoire de Saint Léonard, ermite réfugié en forêt qui dût se battre contre un dragon. Sorti vainqueur de la bataille, on dit que les gouttes de sang qu’il versa au cours de la bataille donnèrent naissance à des pieds de muguet. Cette légende expliquerait en partie la croyance que le muguet porterait chance.

    Les Celtes attribuaient déjà des vertus porte-bonheur à cette plante : sa floraison signifiait le retour du printemps et de l’abondance de la nature.
    Au Moyen Age, mai était le mois des mariages, appelés en ces temps  » accordailles  ». La tradition voulait que l’on accroche un bouquet de muguet à la porte de la bien-aimée, dont la blancheur des fleurs symbolisait la pureté.

    A la Renaissance, dans les campagnes françaises, il était de coutume de s’offrir du muguet pour chasser les difficultés de l’hiver. Le 1er mai 1560, de passage dans la Drôme, le roi Charles IX se vit offrir un brin de muguet. Agréablement surpris, il décida de reprendre cette tradition à la cour l’année suivante en offrant aux dames un brin de muguet en guise de porte-bonheur

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :