Pour ce dimanche , ce sera…

un article que j’ai lu dans une revue et qui m’a plu.

LIBERTE A REPARER – Paul Clavier – Enseignant – Chercheur en Philosophie.

<<tracassés par le réchauffement du climat politique, fracassés par l’ampleur des dégâts physiques et humains que notre indifférence  notre égoïsme ou notre complicité contribuent à produire par toute la terre , nous pouvons être tentés de récriminer contre Dieu.

Nous ne serions pas les premiers.

Osons lui demander en face:

 » Pourquoi nous avoir fait sortir du néant, si c’est pour permettre que nous nous anéantissions?

Pourquoi nous avoir placés sur cette terre féconde, si ce n’est pour laisser l’épuiser dans un partage  toujours plus inique?

Et surtout pourquoi ce silence à tous  nos pourquoi?

Au fil des siècles, plusieurs réponses ont été avancées.
L’une d’elle consiste à souligner  la liberté des créatures, qui peuvent librement  s’enfermer dans ‘l’amour du néant et la course au mensonge.

D’où la subtile distinction théologique entre ce que Dieu  veut et ce qu’il permet?

Il nous veut libres?
Or la vraie liberté implique la possibilité  de faire le mal.

Mais Dieu ne veut pas le mal.

Il le permet seulement . Il est vrai que pour nous , le résultat est le même .

Pire nous pouvons être choqués  du fait que la liberté (mal utilisée) des uns entraîne la souffrance des autres.
Si encore  les méfaits retombaient sur la tête des malfaisants!

Nous apprendrions  quelles actions nous dégradent et quels chemins  nous mènent à la perdition, exactement  comme on apprend à se servir d’un marteau.

A force de maladresses et de coups sur les doigts, nous apprendrions à viser juste.

Le malheur est que, en apprenant à bricoler, nous tapons autant sur les autres  que sur nos doigts, et que nous ne sommes pas très pressés de réparer les dommages collatéraux…

Quelle note d’espoir dans ce bricolage infernal?

Prenons au sérieux cette étonnante liberté.

Remercions son auteur de ne pas avoir fait de nous  des marionnettes.

Et, comme  des petits enfants , demandons -lui de réparer ce jouet cassé entre nos mains.>>

Je vous laisse méditer sur ce texte qui vaut la peine de l’approfondir!

Je me demande souvent pourquoi Dieu n’agit pas pour arrêter toutes les guerres, la réponse est dans ce texte: nous sommes libres de faire le bien ou la mal.

Quel dommage  c’est souvent le mal qui a le dernier mot.

Bon dimanche de fête des mères

Et j’ajoute à toutes les mamans qui sont maintenant parties vers un autre « ailleurs »nous laissant , malgré le temps (je parle pour nous les plus âgées) un énorme trou de tristesse au fond de notre coeur.

cropped-18.04.12-pre-11MTH

9 commentaires sur “Pour ce dimanche , ce sera…

  1. Bonjour Marie, tout à fait en accord avec cela !!! Tel est ma pensée depuis bien longtemps, hein !!!
    Bonne fête des mères à toi ainsi qu’à toutes les mamans du monde quelle qu’en la date de cette célébration. Ici au Québec, c’est toujours le 2e dimanche de mai. donc, cette année, c’était bel et bien le 8 mai.
    Bonne et douce poursuite de ce dimanche,
    Bisous 🌺😘🌺

    Aimé par 1 personne

  2. Superbement exprimé et illustré.
    Dieu ne veut pas le mal. Mais le mal habite trop souvent les hommes. Dommage que le bien ne soit pas assez représenté sur cette terre. Satan règne en maître, hélas…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :