Lundi Soleil,

image-11

Thème : L’été;

 

Si je vous disais que j’ai connu, quand je venais en vacances, ces moissons d’antan, quel plaisir de monter sur  ces charrettes tirées par des chevaux .

 

 

J’ai aussi eu le « privilège « de couper la ficelle qui retenait la gerbe , le battage était aussi le point d’orgue de  la réussite de mes vacances.

Ce n’était pas Martine à la ferme, mais Marie (moi) j’étais plus souvent  chez mes voisins fermiers que  chez ma grand’Tante, d’autant qu’ils avaient une fille de mon âge avec qui j’allais garder les vaches.

C’était de belles vacances.

Bon après-midi,

cropped-18.04.12-pre-11MTH

14 commentaires sur “Lundi Soleil,

  1. Coucou Marie,
    Ton billet me fait très plaisir !…
    C’était tes vacances et moi mon quotidien ma vie
    quoi!
    Les batteuses quel beau souvenir. Ce jour là j’étais aux fourneaux avec maman car beaucoup d’hommes affamés à nourrir…
    Le soleil est enfin revenu ça fait plaisir!
    Bonne fin de journée
    Bisous
    Ninie

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Ninie pour moi c’était « le paradis » ; cela a sûrement joué dans mon destin de viticultrice, je pensais que je serais toujours en vacances et bien non! pas grave, je ne regrette absolument pas mon choix. Bisous bonne fin d’après-midi où; ici le soleil est revenu. MTH

      Aimé par 1 personne

  2. Marie moi aussi j’ai connu l’ époque de la batteuse et des bons repas qui s’en suivait car il fallait les nourrir les gaillard qui avaient moissonnés depuis le matin très tôt.
    Bel fin d’après midi.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Ah oui, pour nous les jeunes, c’était une belle fête « les battages », j’y ai participé également, que de bons souvenirs ! Bises. FRANCOISE

    Aimé par 1 personne

  4. C’était la vie de mes grands parents, Il y avait 2 chevaux, le travail était harassant, suivre la moissonneuse et mettre les bottes tas, ensuite les charger dans la charrette et les ramener à la ferme. Puis les battre, la batteuse n’était pas en pleine air, quelle poussière!
    Les petits enfants, nous allions garder les vaches dans les champs quand ils étaient fauchés. C’était beaucoup de surveillance, pour qu’elles n’aillent pas brouter dans les betteraves ou la luzerne, heureusement il y avait une chienne qui faisait un travail magnifique, une très bonne gardienne.
    De bons souvenirs, malgré tout, nous étions jeunes…
    Bonne semaine.

    Aimé par 2 personnes

  5. Beaux souvenirs pour moi aussi ;mes frères et moi allions  » ramasser  » le reste de foin dans le champs pour tapisser les cages des lapins par exemple . Nous adorions aussi aller dans la grange où était stocké le foin ; nous grimpions en haut et de là sautions dans la meule de foin …C’était le bon temps.
    A bientôt
    Francis

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :