Marie des vignes

et si….

je ne vous parlait que du temps qu’il fait, c’est un très beau temps , chronique sans risque, tout le monde ne peut être que d’accord,pour moi le temps idéal, frais le matin et pas trop chaud l’après-midi, pourvu que l’été soit comme ça!

Photo : Fioulreduc

 

Car si après le confinement , je suis obligée de rester enfermée à cause d’une canicule  cela va pas aller du tout pour mon moral, mais  n’extrapolons pas, vivons le présent .

Ce matin pour moi c’est rendez-vous chez la coiffeuse , masquée bien sûr!

Autour de moi, peu de gens sont masqués  et  nous avons droit à des regards perplexes pour le moins , j’ai l’impression que j’ai « la peste » , forcément dans les alentours  il y a peu de covid, mais il y en a encore, alors je pense qu’il faut prendre des précautions.
Le port du masque dans les magasins me semblent fort utile et pour nous , ce n’est pas un contrainte comme pour ceux qui y travaillent car là c’est sûrement gênant.

Je vous souhaite une bonne matinée,

18.04.12 pré 11MTH

 

Une nouvelle venue ici,

C’est la vieille  « Ronchon » qui  fera de temps en temps  une petite chronique avec sa plume acérée trempée dans du vinaigre.

3d0d4008

Surtout ne vous fiez pas à son air « bonasse » , elle peut être très virulente!

> Ce matin la vieille Ronchon prépare le petit déjeuner, elle attend avec impatience son  » Vieux compagnon », elle tient à discuter avec lui d’un sujet qui lui tient à coeur.

Avant même qu’il ne s’assied , elle lui brandit  le journal devant les yeux.

 » Regarde, il y a la photo du nouveau conseil municipal, et quand je dis nouveau , c’est un euphémisme (et oui la Ronchon peut être cultivée et employer des mots qui ne sont pas dans le langage courant du village) à la tête de la mairie  rien de changé , le maire et le son premier adjoint  sont les mêmes. Par contre deux nouveaux adjoints, donc pour administrer  le village il faut bien un maire et trois adjoints  dit-elle en ricanant.

Le Vieux , lui ne ronchonne pas, il y a assez d’elle!

Il lui répond : Si tu savais comme je m’en fiche , tu n’as rien d’autre  à penser! râler pour si peu ! et puis ce n’est pas vraiment une surprise non?

La vieille Ronchon  rétorque, piquée au vif: « tu trouves normal  que ce soient les deux personnes élues avec le moins de  voix  qui se retrouvent  à gérer la commune ?

La vieille commence à lui échauffer les oreilles , il lui répond vertement  qu’il s’en fout et se plonge dans la lecture de son journal .

La vieille Ronchon, ronge son frein, elle se parle à elle même  (elle est  coutumière du fait, non, elle ne la perd pas (la tête) enfin pas encore, et elle se dit, ce n’est pas parce qu’on est vieux que l’on doit se désintéresser de la vie, tout l’intéresse, (elle a un avis sur tout vous dirait  le Vieux qui en a marre  parfois, souvent , de l’entendre , sûre d’elle, lui asséner son avis, et gare s’il s’avise à le discuter, cela se termine en disputes.)

Ah mais je vais leur faire part de mes remarques, et ils vont voir s’ils ne traitent pas mes revendications qui sont légitimes, il ne faut pas qu’ils me traitent par le mépris et elle fourbit ses armes , et ses armes ce sont des mots.

Chacun sait que les mots peuvent blesser autant que les armes.

Je ne sais pas si je prêterais  encore mon clavier à la vieille Ronchon, elle me semble bien désagréable…

Il est évident que ce n’est qu’une fiction, toute ressemblance avec des  personnes existantes des lieux, des évènements ne serait que fortuite!

Je vous souhaite un bon vendredi,

Alors la vieille Ronchon , qu’en dis tu?

Pour une fois , je lui ai coupé le sifflet!! c’est que je la connais bien la Ronchon, c’est pas qu’elle soit  mauvaise, mais elle a « la tête près du bonnet » toujours prête à s’enflammer pour une cause qui n’a pas beaucoup d’importance .

18.04.12 pré 11MTH

 

Bonsoir tout le monde,

Encore une belle journée qui s’achève.

J’ai reçu à midi une triste de nouvelle : la mort d’une vieille Amie; je suis touchée et peinée car je l’avais eu au téléphone il n’y a pas longtemps, on avait bien  discuté, je devais aller la voir dès la fin du confinement, je n’en ai pas eu le temps.

J’étais heureuse  de l’avoir  eu au téléphone car cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas parlé et bien c’est comme si l’espace temps n’avait pas existé, on s’est retrouvé.

Dommage , je souhaite qu’elle rejoigne  le Ciel, et qu’elle retrouve nos autres amies  parties elles aussi, Elizabeth, Gil, Anne aujourd’hui, voilà, c’est la vie qui est ainsi faite…

 

065a5b286f5d48013e884dccaae3584c

18.04.12 pré 11MTH

 

Photo reflets,

124704717-1

reflets-nos-belles-i2

PHOTO: Forum Renault Laguna.

Bon après-midi,

18.04.12 pré 11MTH

 

La liberté…

Quel beau mot, mais a-t-on encore cette liberté? je pense que oui, tant qu’on a la capacité de penser par nous -même.

Je vous souhaite une bonne matinée sous un ciel toujours aussi bleu et du soleil.

18.04.12 pré 11MTH

Défi chez Evy,

ob_5f626e_unnamedThème de cette semaine : le chemin.

Les mots: lascive, émoi, message, bousculer, beauté, cent, silence, doux, chemin, carnet.

<<  C’est avec un certain EMOI qu’elle avait pris connaissance  du MESSAGE que son « ex » lui avait envoyé par la poste .
Elle n’avait pas hésité  à BOUSCULER son emploi du temps  pour pouvoir aller au rendez-vous fixé.

CENT fois, devant son SILENCE, elle  avait été  tentée de le rappeler.

Elle avait  garder dans son vieux CARNET son n° de téléphone , elle n’avais jamais osé!

Elle se souvenait  avec quel art il jouait de sa BEAUTE, car il était très beau, trop beau pour être honnête aurait dit sa grand-mère, il en jouait en séducteur né, souvent  son attitude LASCIVE avec ses amies l’avait gênée.

Elle s’était bien sûr  laisser « avoir » , elle pensait que leur relation aboutirait  à un mariage et qu’après ils suivraient le DOUX , CHEMIN  d’une vie tranquille , 2 ou 3 enfants viendraient  compléter ce tableau de famille  idéale.

Malheureusement la réalité  lui avait vite remis les pieds sur terre, quand elle l’avait surpris  tenant dans ses bras  sa meilleure amie, qui ne se débattait pas la traitresse!

Elle n’avait pas voulu entendre leurs explications , ce qu’elle avait vu lui suffisait, comment pourrait-elle lui accorder  sa confiance?

Un vrai vaudeville, une pièce de théâtre de boulevard, voilà ce qu’était  devenu son rêve.

Malgré tout, elle ressentait  le désir de le rencontrer , même si elle se trouvait bizarre, l’aimerait-elle encore?  Elle se pencherait sur la question  quand elle l’aurait revu.

Elle prenait un gros risque, elle se « guérissait lentement de cet amour », elle était encore fragile, comme en convalescence.

C’est le coeur battant la chamade qu’elle se rendit  à ce rendez-vous….

A vous de choisir la fin  de cette histoire!

Bon jeudi,

18.04.12 pré 11MTH

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une belle journée,

Un après-midi golf sans stress  car nous avons joué que serge et moi, je suis plus à l’aise même s’il se moque de moi quand je loupe, ce qui n’arrive pratiquement jamais!!! MDR

Balle au départ, cela doit partir vite et  fort de façon à aller loin, mais aussi taper droit , car il ne suffit pas d’être long , si la balle s’égare dans les bois, ce sont des pénalités. Balles qui ont  une  fâcheuse  tendance à se cacher  dans l’herbe  qui borde les « farways » Serge en a d’ailleurs perdu 2 et moi une .

Que de sagesse!

bonne soirée à toutes et à tous,

 

18.04.12 pré 11MTH

 

Un amour géométrique

Bonjour cet amour géométrique est très bien écrit, il me plaît beaucoup. Amicalement MTH

Marinade d'histoires

colorful-1187056_640

L’homme rond et son petit colis carré se hâtent vers la poste.

Ovale de grâce est expédié ce joli paquet, Paris cinquième, Hexagone.

C’est à Mademoiselle Losange qu’il est destiné.

Hier, elle s’est fait opérer du cœur et a été sauvée !

Son cœur à lui, à l’homme rond, bat la chamade,

Dans le petit colis carré se cache un polyèdre flamboyant

Qui brillera merveilleusement

A l’annulaire cylindrique de Mademoiselle Losange.

L’homme rond a la tête dans les étoiles…

Ellipse

Les années ont passé, rectilignes de bonheur

L’homme rond et Mademoiselle Losange

Habitent un petit rectangle à l’angle de deux perpendiculaires

Ils regardent leur canari qui se balance sur son trapèze

En écoutant le disque de Delerm « Les amants parallèles »

Quand ils mourront, leurs amis  réciteront la belle parabole

De leur amour pareil à une parfaite sphère,

Et sous la même pyramide ils seront mis en terre.

MH

Voir l’article original

Une très belle phrase,

6b316f87255e66734e87fded7cf1db78

Il fait encore  très beau cet après-midi, profitons en .

Bon après-midi

18.04.12 pré 11MTH

musique de mercredi,

Comme suite à mon billet, il me revient en mémoire cette chanson qui n’est pas limousine  mais que chantait ma mère:

Bonne matinée encore sous un soleil éclatant.

7d53c97efe8bb61352b34541feb0e348

18.04.12 pré 11MTH

%d blogueurs aiment cette page :